ÉlevageIlle-et-Vilaine

Robotisation de la traite et du raclage du lisier

Pour leur élevage laitier, Olivier et Sonia Bobon ont fait le choix de robotiser la traite et la collecte du lisier. Des logettes souples et une ventilation assurent du confort aux vaches laitières qui affichent une moyenne d’étable de 10 500 kg.

L’assemblée générale d’Holstiva, association des éleveurs Prim’Holstein d’Ille-et-Vilaine, s’est tenue jeudi 3 février sur le Gaec Karrez à Chanteloup (35). Deux ateliers d’élevage y sont gérés par Olivier et Sonia Bobon –production laitière (760 000 L) et volailles de chair (800 m2 de poulets de Janzé) – sur une SAU de 145 ha dont 65 ha de céréales de vente, 35 ha de maïs fourrager et 45 ha d’herbe. Le couple est épaulé par un salarié en groupement d’employeurs une journée par semaine. Leurs deux enfants les remplacent aussi souvent.
L’élevage de 70 vaches laitières affiche une production moyenne de 10 500 kg/VL. Avec une note globale de pointage de 86,2, il se place à la 12e place départementale. Régulièrement, le Gaec participe aux concours Prim’Holstein départementaux ou du Space.

11050.hr
Le robot collecteur de lisier en action.

Souplesse de travail

En 2020, une nouvelle stabulation avec une table d’alimentation centrale a été mise en route en même temps qu’un robot Fullwood Merlin. « Nous avons fait le choix d’une traite robotisée qui offre de la souplesse de travail. Nous allons bientôt ajouter une porte de pâturage pour faciliter la sortie des vaches », expliquent les éleveurs.
Un robot collecteur de lisier Joz (Barn-E) œuvre aussi dans le nouveau bâtiment. « Nous avons testé le prototype. » Des logettes souples et une ventilation ont aussi été installées ainsi que des cornadis souples sur une partie du bâtiment, « pour davantage de confort pour les animaux ». À l’occasion de l’assemblée, Olivier et Sonia Bobon avaient sélectionné 15 vaches issues de diverses origines que les participants ont pu observer.

Concours départemental le 26 mars

« Pour 2022, je veux espérer que nous puissions retrouver toutes les activités qui font la force et le dynamisme d’Holstiva », a déclaré Gwendal Mancel, président du syndicat, citant notamment le concours départemental qui se tiendra le 26 mars dans le cadre de la Foire de Rennes et sera jugé par Jonathan et Olivia Jégouzo, de Bubry (56). « Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 13 février. C’est l’occasion de nous retrouver. Une soirée des éleveurs est programmée le samedi. » Autres événements annoncés : le concours du Sia à Paris le 28 février, le Régional à Saint-Brieuc les 20 et 21 mai et le concours européen en Italie fin novembre.

Des « Grandes laitières » dans 40 élevages
L’élevage de Marina Durand (Mys Holstein) a remporté le 1er prix Holstiva calculé selon plusieurs critères (lait, taux, index repro, index STMA, note globale, vaches à plus de 80 000 kg et de 100 000 kg). L’EARL de la Grande Pommeraie et le Gaec Denais Holstein sont en 2e et 3e positions. 40 élevages bretilliens ont reçu le prix de « Grande laitière 2021 » qui récompense les vaches ayant produit plus de 100 000 kg. Tous les systèmes sont représentés : intensif, extensif, robot, salle de traite…
Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer