Cultures

Tout mettre en œuvre pour réussir l’implantation de pois d’hiver

Au vu du coût élevé des engrais minéraux, le pois d’hiver peut être un choix judicieux du fait de l’absence de besoins en engrais azotés. L’implantation reste l’étape clé de l’itinéraire technique du pois. Une bonne implantation suivie d’une levée rapide et homogène permettra à la culture d’affronter l’hiver dans de bonnes conditions.

Le pois d’hiver peut être implanté sur des sols plus superficiels, sa floraison précoce par rapport à un pois de printemps lui permet d’éviter en partie les stress hydriques de fin de cycle.
​​​​​​​Les sols séchants, les argiles lourdes et les limons battants hydromorphes sont néanmoins à éviter. Le délai de retour du pois préconisé est d’au minimum 5 ans.
Un sol aéré sur 15-20 cm de profondeur, favorise un développement optimal du système racinaire et des nodosités.
Un sol nivelé facilite la récolte, dans certaines situations le roulage peut être recommandé après le semis ou en sortie d’hiver.

semis poh feh terresinovia

Dates et densités de semis : les clés de la réussite

​​​​​​​​​​​​​​Semer à 4-5 cm de profondeur, sur un sol ressuyé et un lit de semences aéré afin de favoriser le développement des racines et des nodosités.

  • ​​​​​Semer votre pois d’hiver le plus tard possible, à adapter selon votre secteur : le pois doit être levé à l’arrivée des premières gelées mais pas trop développé afin de pouvoir résister correctement au froid.
    Un semis trop précoce rend le pois plus sensible au froid, mais également aux maladies
  • Ne semer pas trop dense ! Un semis trop dense favorise l’installation précoce de maladies, et leur développement tout au long du cycle. Adapter donc votre densité de semis à la variété et à votre contexte pédoclimatique

Les densités préconisées ont été remises à jour en 2020 afin de viser l’optimum économique selon le coût de la semence et le rendement final.

 

Sol limoneux

Sol caillouteux

Densité de semis

60 à 70 graines/m²

80 à 90 graines/m²

PMG 170 g

102 à 120 kg/ha

136 à 153 kg/ha

PMG 200 g

120 à 140 kg/ha

160 à 180 kg/ha

PMG 220 g

132 à 154 kg/ha

176 à 198 kg/ha

carte periode semis poish
Périodes optimales pour le semis du pois d’hiver

Une fertilisation modérée : un atout économique cette année !

Les engrais minéraux ont connu depuis le début de l’année 2021 une augmentation très marquée. Dans ce contexte, l’absence de besoin en engrais azotés des légumineuses telles que le pois renforce leur robustesse économique par rapport à des cultures plus exigeantes en azote minéral.

Le pois nécessite une fourniture moyenne en phosphore et potasse. Compter 55 kg/ha de P2O5 et 85 kg/ha de K2O en moyenne pour un objectif de 55 q/ha. Ajouter 10 u de phosphore et 60 u de potasse en cas d’exportation des pailles du précédent.

Laurine Brillault – Terres Inovia

Mots-clés

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer