Economie, marchés et gestion

L’arche de PhiNOE

Une finance au service du territoire et de l’emploi : telle est la ligne de conduite du fonds de dotation PhiNOE lancé par Arkéa Capital, spécialiste du capital investissement. Une orientation en phase avec les attentes d’investisseurs en quête de sens et qui produit déjà des résultats concrets.

Voilà un peu plus d’un an, le fonds de dotation PhiNOE voyait le jour. Sa vocation ? « Favoriser la création d’emplois sur les territoires, et accompagner le développement et la pérennité des entreprises, précise Karine Blanc, sa directrice. Nous n’intervenons ni à la création de la société, ni lors de la phase d’amorçage. Notre créneau, c’est ce moment particulier où le chiffre d’affaires s’accélère et où l’entreprise a un fort besoin en fonds de roulement ». Une phase stratégique mais qui peut s’avérer délicate à franchir, les établissements bancaires des débuts rechignant parfois à remettre au pot et l’affaire n’étant pas encore assez mature pour intéresser les investisseurs. Un « trou dans la raquette » du financement que comble parfaitement PhiNOE, comme en témoigne son succès.

Fin juillet, le fonds de dotation avait ainsi déjà accompagné 17 sociétés, dont près de la moitié en Bretagne. Des entreprises auxquelles il avait accordé un montant global de 670 000 euros de prêts à taux zéro, quelque 140 000 euros de subventions, pour un total de 82 emplois soutenus. Un démarrage plus qu’encourageant et conforme au plan de marche.

9956.hr
À Kervignac (56), Book Hémisphères, société coopérative d’intérêt collectif, collecte, trie et revend des livres d’occasion tout en favorisant le retour à l’emploi de personnes éloignées du monde du travail.

Un accompagnement sur-mesure

« La majorité des dossiers nous remonte via les technopôles, les organismes consulaires, les réseaux d’accompagnement de projets innovants, explique Karine Blanc. Je m’assure d’abord que ces projets sont éligibles à notre dispositif. À savoir que l’entité a au moins une année d’existence et un exercice comptable, qu’elle compte au moins salarié ou un travailleur non salarié, qu’elle prévoit d’embaucher quelqu’un dans les 12 mois et qu’elle respecte la règle relative au plafond des aides européennes ». Une fois ces prérequis validés, les projets sont soumis au conseil d’administration de PhiNOE. Présidé par Michel Gours, président d’Arkéa Capital, le conseil statue sur les différents dossiers présentés sur la base de 5 critères distincts : la faisabilité économique, les valeurs du porteur de projet, le nombre et la qualité des emplois créés, l’impact territorial ainsi que l’impact en matière de développement durable.

« À chaque fois, le soutien offert est différent car nous privilégions le sur-mesure. Au-delà des prêts d’honneur (de 10 000 à 50 000 euros) et des subventions pour un coup de pouce opérationnel (entre 1 000 et 10 000 euros), l’aide peut aussi comprendre un accompagnement personnalisé, dans le cadre d’un mentorat. » En effet, des chefs d’entreprise, ainsi que quelques salariés d’Arkéa Capital, mettent bénévolement leurs compétences à disposition des porteurs de projets.

9957.hr
Tous les porteurs de projets soutenus par PhiNOE se sont retrouvés, fin septembre, à Saint-Brieuc, pour une après-midi d’échanges. Une première rencontre très inspirante qui a permis de créer du lien entre les participants et au réseau PhiNOE de tisser sa toile.

Fidèle à son cap

À la clé, cela donne des histoires avec du sens qui s’écrivent au quotidien, sur le terrain. Comme celle de Rahuel Bois, entreprise centenaire implantée à Combourg (35). Là, au cœur de leur fief bretillien, les représentants de la quatrième génération de cette scierie familiale ont investi pour créer un drive permettant aux particuliers de s’approvisionner directement en produits de menuiserie élaborés dans des essences locales. Autre exemple : les Morbihannais de Book Hémisphères. Entreprise d’insertion à but non lucratif, cette société coopérative d’intérêt collectif (SCIC) collecte, trie et vend des livres d’occasion, tout en offrant un emploi à des personnes éloignées du monde du travail. Un vrai cercle vertueux puisque près d’un tiers des livres ainsi collectés est revendu via le site « maison » livrenpoche.com. Autant de belles aventures humaines que PhiNOE accueille dans son arche, aide à grandir et à rejoindre les vents porteurs. Tout en conservant fidèlement son cap au service de l’emploi et des territoires.

Jean-Yves Nicolas

Les fonds du fonds
Le fonds de dotation PhiNOE est alimenté par les souscripteurs du fonds d’investissement Arkéa Capital 2 proposé par Arkéa Capital. Lors de la souscription, 5 % du montant global est consacré à PhiNOE. Et 30 % des commissions de gestion d’Arkéa Capital2 sont ensuite rétrocédés au fonds de dotation. Réalisée en 2020, la première levée de fonds pour Arkéa Capital 2 avait permis de collecter 60 millions d’euros. La seconde opération, en cours, devrait apporter 20 millions d’euros supplémentaires.
Mots-clés

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer