Stop aux coups de chaleur

dd8859.hr - Illustration Stop aux coups de chaleur
Bruno Vinet avec Jean-Jacques Le Moigne, commercial France de la société Skov, qui lui a proposé le concept de ventilation.

Avec sa double ventilation et sa brumisation séquentielle, l’élevage de la SCEA Vinet conserve une ambiance adéquate en période de fortes chaleurs. Le moins que l’on puisse dire c’est que Bruno Vinet n’est pas un adepte des systèmes de cooling et des plafonds diffuseurs, « qui rendent l’atmosphère moite et les sols glissants quand les fortes températures durent quelques jours ». Lors de la restructuration de son élevage en 2016, il a construit un post-sevrage de 1 200 places et un engraissement de 3 300 places* pour élever des porcelets nés dans une maternité collective de 900 truies. [caption id=”attachment_55800″ align=”alignright” width=”286″] Dans les salles de PS : trappes d’entrée d’air en haut, buses de brumisation, tuyau spirale pour chauffer la salle (calories extraites du lisier), plancher chauffant sous niche.[/caption] Extractions basse et haute Les deux bâtiments sont du même type. En engraissement, une gaine centralisée de 3 mètres de large et d’1,5 mètre de profondeur, sous le couloir central évacue une partie de l’air vicié des 12 salles réparties de part et d’autre. Dans chaque salle de 16 cases (2 salles par bande de 600 porcs) une petite gaine centrale, sous le couloir, extrait, au minimum, 20 % de l’air vicié (sous les caillebotis). Les gaines de chaque salle sont reliées à celle du bâtiment. À chaque extrémité du bâtiment, l’installation d’un laveur d’air est envisagée (emplacement prévu). Dans chaque salle, deux ventilateurs, placés en hauteur, relaient l’extraction basse dès que la température augmente et que le besoin de renouvellement d’air se fait plus important. Les gaz présents sous les caillebotis sont toujours évacués grâce à l’extraction basse (deux régulations par salle). L’air extérieur entre dans les combles puis dans les salles par des trappes régulées. Le système permet un renouvellement d’air plus important (jusqu’à 120 m3 d’air par porc). Devant ces trappes, une…

Cet article est réservé
aux abonnés numériques

Je me connecte


Tags :
Fermer l'écran superposé de recherche

Rechercher un article