Dossiers

Maïs 2020 : Résultats et préconisations d’Arvalis-Institut du végétal

« De 1985 à 2020, les rendements en maïs grain ont augmenté, avec un gain moyen d’1 q/ha et /an », fait observer Anne-Sophie Collard, ingénieure chez Arvalis. Les maïs ensilage suivent cette tendance. Il suffit de se replonger dans les résultats d’essais en post inscription de 1980, où la moyenne s’établissait à un peu plus de 13 t MS/ha. Les mêmes essais atteignent désormais 18 t MS/ha…
Les bruits qui courent dans les parcelles des entreprises semencières tournent souvent autour d’un même sujet, depuis que les rendements semblent à présent maîtrisés : il faut s’adapter à des nouvelles conditions de culture. « On perd ses repères », entend-on parfois, il semble terminé le temps où la date d’ensilage était réglé comme du papier à musique. Les coups de chaleur sont difficiles à situer, et peuvent survenir quasiment sur toute la période de culture du maïs.
Face à ces aléas, la génétique progresse pour proposer des hybrides non pas résistants, mais résilients. Investir dans cette promesse nouvelle revient à sécuriser sa récolte, avec des plantes vigoureuses, riches en valeur alimentaire et résistantes à la verse.
La recherche fondamentale apporte aussi sa pierre à l’édifice de la construction de la « maison génétique », par une meilleure connaissance des insectes ravageurs, attirés par des composés organiques volatils émis par les maïs. Demain, les variétés du futur seront peut-être sélectionnées sur leur faculté à passer inaperçu auprès de ces bio-agresseurs. 

Au sommaire de ce dossier

Maïs fourrage :

Maïs grain

LES MAÏS S’ADAPTENT AU CLIMAT

Mots-clés

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer