Economie, marchés et gestion

Viande : Premiers effets des reconfinements

En Europe, les prix des bovins sont de nouveau bousculés par la crise sanitaire et les nouvelles restrictions imposées. «Une exception tout de même en France, où les cotations des femelles conformées restent très supérieures à celles des campagnes précédentes grâce à une demande pour la viande VBF en hausse», note l’Institut de l’élevage dans sa lettre mensuelle Tendances de novembre. Ainsi, en semaine 45, la cotation de la vache U atteignait 4,54 €/kg éc (+4% /2019) et celle de la vache R 4,00 €/kg éc (+7% /2019).

Autre point positif, la plus grande fluidité du marché du veau de boucherie en octobre a soutenu les prix et devrait permettre de limiter les effets du reconfinement. Cependant, les prix des JB et des broutards français restent au plancher. Et le constat est le même pour les veaux nourrissons.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer