Côtes d'ArmorCultures

Kernilien à l’épreuve du désherbage mécanique

La saison se prête au désherbage mécanique des cultures. Le Legta de Kernilien exploite une parcelle en zone périurbaine qui était essentiellement utilisée en prairie de fauche jusqu’ici. « Cette année, elle a été retournée pour semer du maïs et se lancer le défi d’une culture sans traitement phytosanitaire en bénéficiant à la fois de l’effet rotation avec l’effet nettoyant d’une prairie et la combinaison d’outils mécaniques pour le désherbage  », rapporte Denis Froc, directeur de l’exploitation agricole de l’établissement de Plouisy – Guingamp.

Lundi 8 juin, un passage de herse étrille a été réalisé sur un maïs au stade 4 -5 feuilles. « Une bonne manière pour les élèves et leurs encadrants de tester, grandeur nature, le bénéfice d’un désherbage mécanique. » Le lendemain, ce sont 2 ha de betteraves et 12 ha de maïs sur les 22,5 ha semés à Kernilien qui ont été binés par une entreprise de travaux agricoles. « Une façon d’inaugurer l’engagement sur 3 ans du lycée dans une démarche ‘Haute Valeur Environnementale’, qualification pour laquelle nous avons obtenu de déléguer un tiers-temps à une enseignante pour faire avancer ce dossier avec un objectif de labellisation à l’arrivée », rapporte le responsable.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer