En bref

La Bretagne assume sa fonction nourricière

Dans un communiqué de presse, Jean-Hervé Caugant, président de la Chambre d’agriculture du Finistère, rappelle que « la Bretagne a cette chance de disposer d’une agriculture plurielle qui sait s’adapter à tous les marchés : circuits courts ou longs, marchés intérieurs, européens ou internationaux, restauration hors domicile… Quels que soient sa production et son circuit de commercialisation, chaque agriculteur breton a la même passion, la même rigueur et le même professionnalisme pour répondre aux attentes des consommateurs ». La pandémie de Covid-19 bouscule les fondamentaux, « elle attise les doutes et les incertitudes, certains remettant même en cause nos filières agricoles et agroalimentaires. Regardons les choses objectivement : si les Français ont toujours la quantité de nourriture nécessaire disponible après presque deux mois d’état d’urgence sanitaire, c’est grâce à la capacité de résistance de l’agriculture et de l’agroalimentaire français ».
Des valeurs de responsabilités individuelle et collective ont « prévalu dans toutes les filières, notamment en Bretagne. Les évolutions déjà engagées par nos agricultures sont à poursuivre pour bâtir le monde d’après. C’est grâce à l’implication et au savoir-faire de nos paysans et de nos entreprises agroalimentaires régionales, que la Bretagne assume sa fonction nourricière et contribue à assurer l’indépendance alimentaire de la France ».

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer