Élevage

Des porcelets de qualité

Depuis octobre 2018, Éric Dréan, éleveur à Plounévézel (29), utilise l’aliment nourrice Nourridrive 16 D, développé par le service nutrition de Triskalia, pour accompagner les performances de ses truies de plus en plus prolifiques. La gamme Nourridrive s’inscrit dans un contexte « nutrition-santé ».

La phytothérapie s’est invitée en formulation. Un cocktail de plantes et huiles essentielles a été choisi pour leurs propriétés anti-oxydantes, anti-inflammatoires et leur effet sur l’appétit. Double objectif : gérer la période péri-partum et stimuler la consommation des truies pour impacter favorablement le poids de sevrage.

Éric Dréan a choisi de passer au Nourridrive 16D pour stimuler la consommation de ses truies en maternité et la production laitière.

Concilier état corporel des truies et poids de portée à 28 jours

« Le nourridive 16 D a été mis en place chez nous depuis octobre 2018. Avec un troupeau plutôt âgé (7,1 portées en moyenne à la réforme), nous voulions sevrer plus de porcelets sous les vieilles truies. Avec un sevrage à 28 jours, il nous fallait du porcelet lourd sans faire perdre trop d’état aux truies. Aujourd’hui, nos truies les plus vieilles sévrent 12 porcelets et la reproduction qui était notre point faible, n’a jamais été aussi bonne (taux de fécondation : 91,5 % sur 2019) » souligne l’éleveur. Avant de rajouter : « Dans notre élevage, les cochettes sont sollicitées car elles nourrissent jusqu’à 28 jours. On limite à 14 porcelets et pour qu’elles ne perdent pas trop d’état, il faut les faire consommer ; chose que nous avons réussi à améliorer en passant au Nourridrive 16 D ». L’éleveur ne travaille pas avec des courbes en maternité. L’alimentation manuelle lui permet d’ajuster la ration à la consommation mais aussi au nombre de porcelets.

Au service de la flore intestinale

Les aliments de la gamme Nourridrive tout comme les spécifiques péri mise bas contiennent des probiotiques ainsi que des sources de fibres sélectionnées pour aider au développement d’une flore bénéfique. Celle-ci agit sur le transit pour un meilleur déroulement de la mise-bas et aide à la prévention des diarrhées des porcelets. « Nous utilisons l’aliment “Truie Mise Bas” depuis début 2018. Il est distribué de l’entrée en maternité au vendredi de la semaine de mise bas pour les truies ayant eu leur portée. Il nous a permis de baisser considérablement les hyperthermies. Aujourd’hui, moins de 15 % des truies sont à plus de 38,5°C -39°C après mise bas, seuil à partir duquel nous intervenons. Côté diarrhées, nous sommes moins embêtés même s’il en reste encore parfois sur les cochettes mais on les règle beaucoup plus rapidement. »

La mise en place du Nourridrive 16 D fin 2018 a permis de sevrer des porcelets plus lourds et plus nombreux en maintenant de bons résultats de fertilité.

Sans oublier les fondamentaux

Le travail quotidien d’Éric et Franck explique ces bons résultats par le respect, notamment, des fondamentaux : l’état des truies à l’entrée en maternité, le fractionnement des repas, la quantité d’eau. L’éleveur détaille que « de l’eau est distribuée pendant le repas avec l’aliment. Il y a ensuite un ajout manuel d’eau 2 fois par jour en fonction de la consommation de la truie malgré la présence d’abreuvoirs. » Par ailleurs, il porte une attention particulière à l’allotement. Les porcelets sont allotés environ 12 heures après la fin de mise bas, par gabarit. Les gros porcelets sont allaités par les truies les plus vieilles. « Nous voulons des porcelets homogènes au sevrage et nous faisons aussi des portées adoptives. » Autre paramètre qui a son importance : la température du nid. Elle est de 27 °C pour une consigne ventilation de la salle à 20 °C. « Notre objectif est que le porcelet se réchauffe vite, c’est pour cela que le nid est chaud et confortable. La lampe est basse pendant la mise bas. Elle est relevée une fois terminée afin que les porcelets ne s’étalent pas trop en dehors du nid. »

Bleuenn Lahuec / Triskalia

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer