Un aliment frais et liquide dès le sevrage du porcelet

porcelet-post-sevrage - Illustration Un aliment frais et liquide dès le sevrage du porcelet

Les frères Le Montagner, à Guidel (56),viennent de restructurer leur élevage de 240 truies. Conduite en bandes, fabrique d’aliments, post-sevrage, tout a été revu. La distribution d’aliment en PS également : le maïs humide intègre une ration liquide, distribuée avec précision. [caption id=”attachment_22448″ align=”aligncenter” width=”800″] De gauche à droite : Frédéric Esvan (Esvan matériel Quimperlé), installateur de la fabrique, Stéphane et Frédéric Le Montagner et Alois Gimplinger, directeur commercial Schauer France, devant la nouvelle installation qui permet de stocker 500 tonnes de céréales. Les silos couloirs ont une capacité de stockage de 1 000 tonnes de maïs.[/caption] « La fabrique et le post-sevrage devenaient vétustes. Après la mise aux normes des gestantes, nous avons refait ces ateliers à neuf ». Stéphane et Frédéric Le Montagner en ont profité pour revoir l’organisation du travail. La conduite en 7 bandes de truies avec un sevrage à 28 jours a laissé la place à une conduite en 4 bandes, sevrage à 21 jours. Tous les aliments sont désormais fabriqués à la ferme (150 hectares de cultures). En termes d’équipement, la nouveauté principale se situe au niveau de la distribution d’aliments en PS. L’élevage s’est équipé d’un Spotmix de Schauer, un multiphase à sec qui permet de distribuer une bouillie grâce à l’ajout d’eau dans le circuit avant les descentes à l’auge. « La transition au sevrage est plus facile. Les porcelets, habitués au lait, consomment mieux l’aliment liquide qu’un aliment sec. Dès le vendredi (sevrage le jeudi), la consommation est maximale. En engraissement, ils passent à la soupe. Là encore, la transition est facile. Avant, quand ils passaient des granulés du commerce (2e âge) à la soupe, il y avait une adaptation de quelques jours. Actuellement, ils consomment rapidement 100 % de la ration programmée ». [caption id=”attachment_22450″ align=”alignright” width=”396″] Les ingrédients, en provenance des silos à proximité, sont…

Cet article est réservé
aux abonnés numériques

Je me connecte

Already a member? Connectez-vous ici

Fermer l'écran superposé de recherche

Rechercher un article