Élevage

Un aliment frais et liquide dès le sevrage du porcelet

Les frères Le Montagner, à Guidel (56),viennent de restructurer leur élevage de 240 truies. Conduite en bandes, fabrique d’aliments, post-sevrage, tout a été revu. La distribution d’aliment en PS également : le maïs humide intègre une ration liquide, distribuée avec précision. « La fabrique et le post-sevrage devenaient vétustes. Après la mise aux normes des gestantes, nous…

Cet article est réservé aux abonnés numériques.
Pour lire la suite…
Connectez-vous ou Abonnez-vous

Mots-clés

Peut vous intéresser

Lire aussi...
Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer