Coopératives

Performer pour accompagner les adhérents

Suite à l’assemblée générale du 7 juin, les responsables du Gouessant sont revenus sur les bons résultats de la dernière campagne et les perspectives du groupe coopératif.

Sur 2018, Le Gouessant (4 000 adhérents, 750 salariés) a réalisé un chiffre d’affaires de 538 millions d’euros et dégagé un résultat net de 11,3 millions. « Les volumes d’aliments commercialisés ont atteint 838 240 t, + 0,9 % par rapport à 2017, dans un marché en légère décroissance », a précisé le directeur général Rémi Cristoforetti qui entend piloter « un projet stratégique de développement ». Il se dit « convaincu » que le groupe est capable de gagner encore des parts de marchés, « y compris en porc ».

Revenant sur l’enjeu majeur des filières agricoles, « le renouvellement des générations », le président Thomas Couëpel a insisté sur la « nécessité que les éleveurs gagnent leur vie pour réinvestir dans leurs outils et attirer des repreneurs afin de préserver la capacité de production de la région, la dynamique et les emplois associés ». Il s’est notamment réjoui de la hausse du cours du porc et de l’annonce d’une « période favorable pour un moment » permettant de refaire les trésoreries et d’avoir davantage de perspective.

Niveau de ristourne important

Enfin, « dans un contexte de marché pourtant difficile », les deux dirigeants sont revenus sur les bonnes performances de leur groupe permettant d’orienter le résultat vers l’accompagnement des éleveurs. « Cela se traduit par des ristournes, des aides à la trésorerie ou des aides directes pour les changements dictés par l’évolution de la demande sociétale. Nous participons au financement de tablettes, de pesons, de travaux de réparation de silo… Nous accompagnons la transformation du marché de l’œuf de la cage vers l’alternatif. Nous soutenons par exemple la pose de fenêtres ou les sols béton en poulailler. » Sans oublier le niveau de ristourne important pour 2018 : « 2,7 millions d’euros, soit l’équivalent de 4 500 € par UTH, ont ainsi été fléchés vers les adhérents. »

Nouveau silo dédié au bio
2019 sera marquée par le lancement du nouveau site « bio » de Chateaubourg (35) (stockage de 15 000 m3, soit 4 000 ha de culture), « au cœur de notre terrain de collecte pour accompagner la vague de conversions et capter davantage de matières premières locales pour nourrir les élevages du territoire ».
Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer