Ille-et-Vilaine

Temps fort apicole avant Noël

Depuis mai 2017, les espaces verts qui entourent le siège de la Région abritent 16 ruches gérées par deux apiculteurs du Gaec Apiluly. « À travers cette initiative, la Région contribue à préserver la biodiversité en milieu urbain », expliquent les responsables. « Sur le site de Patton, les essaims implantés ont produit 235 kg : une récolte supérieure à celle de l’an passé qui a été répartie en 1 600 pots qui seront offerts à l’occasion des fêtes de fin d’année. »

Dans le prolongement de la récolte, la collectivité a organisé le 17 décembre une animation pour mettre en avant le métier d’apiculteur, alors que la filière est confrontée depuis l’automne–hiver 2017-2018 à un phénomène de surmortalité des abeilles, en particulier en Centre-Bretagne. Ce temps fort a été animé par Ludovic Fauvel, du Gaec Apiluly, qui veille, tout au long de l’année, sur les abeilles et ruches de la collectivité. Au programme : présentation du squelette d’une ruche, diffusion d’une vidéo dédiée à l’apiculture et dégustation de différents types de miel produits en Bretagne : trèfle, acacia, châtaignier…

1/3 des professionnels bretons aidés par la Région

L’apiculture bretonne totalise 50 000 ruches réparties dans 4 100 exploitations, dont 150 professionnelles. En juillet, la Région a mis en place un dispositif financier exceptionnel pour aider les professionnels en difficulté à reconstituer leurs cheptels par auto-renouvellement ou rachat d’essaims (15 000 € maximum par exploitation). Est considéré comme professionnel un apiculteur qui gère plus de 50 ruches. « 44 apiculteurs ont pu bénéficier de cette aide, pour un montant global de subventions de 161 000 €. D’autres pourront y prétendre au 1er semestre 2019. »

Mots-clés

Peut vous intéresser