Élevage

L’apiculteur, un éleveur comme les autres

En Bretagne, presque 200 apiculteurs professionnels et pluriactifs gèrent plus de la moitié du cheptel de la région. Focus sur ce métier.

Pour espérer en vivre, il faut généralement compter 200 ruches en production par apiculteur. « Attention cependant, il est très important d’être formé et d’avoir de l’expérience avant de s’installer, car la gestion du cheptel devient de plus en plus technique », témoigne Mathieu Audo, apiculteur professionnel dans le Morbihan. En effet, il faut gérer à la fois le sanitaire, et notamment le varroa, qui est un parasite de l’abeille, mais également la génétique, l’alimentation dans un contexte de ressources limitées, le renouvellement du cheptel et les mortalités qui atteignent tous les ans 30 % en moyenne…

À cela, s’ajoute la gestion de l’entreprise : les aspects administratifs bien sûr, mais aussi la mise en pot du miel et sa transformation, ainsi que sa commercialisation. Avoir des équipements (bâtiment, véhicule, matériel de ruches) adaptés à son activité est primordial pour réussir à tout gérer de front car le temps de travail est très important et saisonnier.

« Nous sommes totalement tributaire de l’environnement pour les ressources alimentaires et il faut limiter au maximum les traitements phytosanitaires. Je suis en relation avec des agriculteurs pour mes emplacements de ruchers, et ça se passe bien » explique l’apiculteur. Tous ont un rôle à jouer pour préserver les abeilles : les apiculteurs doivent prendre soin de leurs colonies mais ils sont fortement dépendants des agriculteurs pour les aspects environnementaux.

Il y a bien sûr autant de manières d’exercer qu’il y a d’apiculteurs, mais leurs témoignages montrent qu’ils sont des éleveurs comme les autres, avec finalement les mêmes contraintes et enjeux, appliqués à l’abeille !

Tiphaine Daudin / Ada Bretagne

Mots-clés

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire aussi...
Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer