ÉlevageTop

La visite de printemps pour envisager sereinement la saison…

Pour une visite de printemps réussie, il faut :
1. Ouvrir les colonies par une belle journée et regarder tous les cadres de la ruche, un à un. Il faut vérifier la présence d’une reine en ponte, l’état sanitaire de la colonie, et notamment du couvain (l’ensemble des larves), la présence de miel et pollen en quantité suffisante, indispensable pour l’élevage des larves.
2. Introduire un cadre de cire gaufrée en bordure du couvain pour occuper les cirières et commencer à renouveler les vieux cadres (objectif : changer trois cadres / an / ruche).
3. Prendre le temps de faire cette visite — la plus importante de l’année —, mais attention à ne pas laisser la colonie ouverte plus de 10 minutes, au risque de trop la perturber.

Ne laissez pas traîner au rucher des colonies mortes : il faut les enlever pour réformer les vieux cadres, gratter et nettoyer les ruches à la flamme. Vous adoptez ainsi de bonnes pratiques sanitaires et assurez l’entretien du matériel.

Cadre d’une ruche morte pendant l’hiver, à éliminer.

C’est malheureusement également en ce moment que les reines frelons asiatiques, que l’on appelle fondatrices, sortent d’hivernage et commence à construire leur nid. Il est possible de mettre en place des pièges attractifs à base de vin blanc, sirop de grenadine et bière. Cependant : si ce piégeage est efficace, des études ont montré l’intérêt de ne pas piéger pour augmenter la compétition entre ces reines. Dans tous les cas, si vous piégez, vérifier la sélectivité de votre piège afin de ne pas capturer d’autres espèces. Et dans quelques semaines, les apiculteurs poseront les premières hausses de la saison en vue d’une première récolte de printemps…

Tiphaine Daudin, Ada Bretagne

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer