DossiersTop

Formation agricole : La parité, ce n’est pas gagné

Des stéréotypes tenaces

La mixité des emplois s’est développée depuis les années 1960. Pourtant, les images stéréotypées sont encore présentes dans notre société pour certains métiers sur les compétences dites « masculines » ou « féminines ». L’agriculture n’est pas en reste. Elle maintient elle aussi, comme les autres secteurs d’activité, une majorité d’hommes au sein des métiers techniques, les femmes restant davantage concentrées dans les métiers du tertiaire. La répartition de la mixité dans les filières de formation agricole démontre les conséquences de cet état d’esprit sociétal. Ces freins émanent d’idées souvent préconçues des familles et des personnes rencontrées lors de l’orientation professionnelle de nos jeunes : on comptait par exemple à la dernière rentrée scolaire en Bretagne, quel que soit le niveau scolaire 78 % de filles en voie scolaire dans la filière Services aux personnes et aux territoires, alors qu’elles ne sont que 34 % dans la filière conduite et gestion de l’entreprise agricole-élevage, et 1,7 % dans la filière agroéquipements. Témoignages de jeunes en formation dans les filières où la parité et l’égalité des chances n’est pas toujours au rendez-vous. Et où pourtant la mixité pourrait représenter un véritable atout pour les filières.

Au sommaire de ce dossier :

 

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer