Élevage

Les vétérinaires entrent en croisade contre les idées reçues

Pour leurs traditionnelles conférences techniques départementales de fin d’automne, les membres du Groupement technique vétérinaire (GTV) de Bretagne veulent « tordre le cou aux idées reçues » sur la santé des animaux à l’aide d’un quiz. Dr Mickaël Martin en parle.

Cette année, la formule du Breizh Vet Tour a été revue pour plus d’interactivité. Qu’est-ce qui change ?
Pour cette 8e édition, afin de se renouveler, les rendez-vous dans chaque département s’articuleront autour d’un quiz. Dans chaque salle, les participants munis d’un boîtier participeront en direct à ce grand jeu. Au total, une douzaine de questions permettront de prendre le pouls du terrain et des pratiques médicales dans les élevages bretons. À l’arrivée, ceux qui cumuleront le plus de points gagneront des cadeaux. Et s’il le faut, les premiers seront départagés par rapport à leur temps de réaction pour répondre…

Finis alors les sketchs joués par les vétérinaires entrant dans la peau de personnages ou de parasites pour faire passer les messages pédagogiques ?

Pas du tout car le public retrouvera sur scène quelques praticiens acteurs. Un présentateur accompagné de deux personnages caricaturaux : d’un côté, une personne proche des associations contre l’élevage et de l’autre, un chercheur qui mise sur l’innovation, l’informatisation de l’atelier en faveur de la rentabilité… Cette opposition des genres donnera lieu à des situations ou dialogues cocasses.

Reste que derrière le côté humoristique, le Breizh Vet Tour demeure un moment privilégié pour faire de la pédagogie…

En effet, si nous avons fait le tour des grandes thématiques de la santé animale en production laitière (élevage des veaux, parasitisme, alimentation, santé de la mamelle et tarissement, prévention, boiterie…), nous voulions cette fois, à travers les questions du quizz, tordre le cou à certaines idées reçues plus ou moins répandues. Nous sommes confrontés parfois à des idées fausses qui persistent en élevage et qui peuvent se traduire par de mauvaises stratégies et donc de mauvaises performances techniques et économiques.

Nous avons voulu détricoter quatre sujets. Il sera ainsi question de diarrhées des veaux car il y a encore des progrès à réaliser de ce côté-là, de santé mammaire autour de l’impact des mammites et leucocytes, de vaccination pour une approche préventive et enfin de médecines complémentaires de plus en plus utilisé dans les campagnes. Usage des antibiotiques, réglementation, reconnaissance du type de diarrhée, sachet repas ou buvée de lait pour le veau malade… Nous aurons des messages à rappeler en faveur des bonnes pratiques. 

Une question pour se mettre dans le bain
« À la traite, je découvre une mammite…
A) Le lait est d’aspect cidreux donc c’est une mammite colibacillaire ;
B) Je fais un prélèvement de lait pour déterminer le germe ;
C) J’ai déjà fait une bactériologie, je connais le germe dans mon élevage », défie Mickaël Martin ;
« À vous de choisir, nous détaillerons la bonne réponse ensuite. »

Quatre rendez- vous bretons

• Jeudi 6 décembre à la salle de l’Arvest à Pleyben (29),
• Mardi 11 décembre à la salle de la Maillette à Locminé (56),
• Jeudi 13 décembre au Palais des Congrès de Brézillet à Saint-Brieuc (22),
• Jeudi 20 décembre à la salle du Zéphyr à Châteaugiron (35).
Début des rendez-vous à 10 h 30. Buffet à l’issue des conférences. Information et inscription gratuite auprès de votre vétérinaire.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer