Élevage

Autonomie : Utiliser les coproduits des usines proches

L’autonomie peut être renforcée par l’utilisation de coproduits issus des usines proches des élevages (drêches, pulpe de pomme de terre, paille de pois, racines…). Rassemblant des experts de la recherche, de l’enseignement et de l’industrie agroalimentaire, un comité national des coproduits travaille sur la connaissance de ces aliments pour leur utilisation en élevage : composition, valeurs alimentaires, stockage, distribution, disponibilité…

Des fiches techniques sont consultables pour un grand nombre de coproduits à l’adresse Internet : http://idele.fr/reseaux-et-partenariats/comite-national-des-coproduits.html. « Utilisé principalement par les techniciens d’élevage en vaches laitières ou bovins viande, l’outil Optim’al peut aider les éleveurs à savoir s’ils ont un intérêt économique à utiliser tel ou tel coproduit selon le prix du moment », précise Rouillé Benoît, de l’Idele. Pour introduire les coproduits dans la ration, il est nécessaire de réaliser des transitions alimentaires de trois semaines. Analyser le produit à réception est utile pour adapter les rations (compter 40 €/échantillon).

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer