Machinisme et équipementsMorbihan

De la main-d’œuvre au menu des Cuma

Ils seront nombreux à témoigner à l’assemblée générale des Cuma, le 15 juin prochain, à Guer. Des responsables de coopérative, des adhérents et des salariés. Ils échangeront avec la salle sur la problématique de la main-d’œuvre et des nouveautés liées au statut des Cuma. Depuis 2017, les coopératives de matériel peuvent mettre de la main-d’oeuvre seule à la disposition de leurs adhérents, assurant un rôle de groupement d’employeurs. Les responsables évoqueront les écueils de l’embauche d’un premier salarié, un cap dans l’évolution de certaines de leurs structures, la difficulté à recruter (postes de chauffeurs non pourvus malgré de bonnes conditions d’accueil) ou encore l’organisation du travail avec une équipe de plusieurs salariés. Les sujets liés à la main-d’œuvre ne manquent pas et occuperont la matinée (exposition de matériels dans l’après-midi).

Adhérent à l’essai

Autres sujets évoqués lors de l’AG : les stratégies de mécanisation, les prestations complètes et la deuxième nouveauté concernant l’évolution des statuts. Les nouveaux adhérents peuvent désormais intégrer le groupe à titre provisoire. Ils peuvent faire un « essai » d’une année avant de s’engager sur la durée. Cette période permet aux deux parties de valider les possibilités de travailler ensemble. Une manière de faciliter l’entrée de nouveaux adhérents….

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer