Côtes d'ArmorFinistèreIlle-et-VilaineMorbihan

Les Cuma de Bretagne fusionnent

Lors de leur dernière assemblée générale, les trois fédérations de Cuma de Bretagne ont voté pour leur fusion.

Dix ans après la fusion des Cuma des Côtes d’Armor et d’Ille-et-Vilaine, le projet de rapprochement des structures du Morbihan, du Finistère et de Bretagne Ille-Armor a été voté à l’assemblée générale du mardi 29 novembre. « Avec l’évolution rapide du paysage agricole, les fédérations des Cuma bretonnes doivent pouvoir répondre à des demandes de plus en plus pointues », introduit Cédric Le Floch, président de la FD Cuma du Morbihan. « Via cette fusion, nous souhaitons proposer une nouvelle organisation ». Le projet englobe 627 structures et ses objectifs principaux sont au nombre de cinq : renforcer l’animation de proximité par la création de 25 territoires ; « casser les frontières » et accroître l’animation dans les zones mitoyennes ; développer l’emploi via des chantiers complets ou de l’embauche partagée ; élargir l’appui aux responsables de Cuma ; amplifier les formations pour une montée en compétences des salariés et des agriculteurs.

Chaque département (Bretagne Ille Armor, Finistère et Morbihan) sera piloté par un conseil de proximité constitué de 10 à 15 administrateurs de Cuma. Le rôle de ce conseil sera de gérer notamment l’animation intra-territoriale, les relations avec les organismes départementaux ou encore le conseil machinisme. Le pouvoir décisionnaire est donné au conseil d’administration, composé de 12 membres. De plus, dans le but de développer la transversalité au sein des équipes, sept pôles de compétences ont été créés. Du machinisme à la formation, en passant par le numérique à l’emploi, ils ont pour objectif de mutualiser les compétences entre les départements.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer