Energies et environnementIlle-et-Vilaine

Un contrat de bassin versant démarre sur le Couesnon aval

Alors qu’un contrat de bassin versant est lancé sur le Couesnon aval au nord de l’Ille-et-Vilaine et dans la Manche, une réunion est organisée le 14 mars à Tremblay pour faire émerger les attentes et les idées des agriculteurs du territoire.

Le bassin versant (BV) du Couesnon aval recoupe 36 communes de Sens-de-Bretagne en passant par Cuguen, Sains, Tremblay, Coglès, Villiers-le-Pré… Sur ce territoire, un programme d’animation territoriale « qualité de l’eau » démarre en 2018, avec pour objectif à terme de préserver la ressource en eau. « Le programme comporte trois volets : un volet agricole (légumes des polders et polyculture élevage plus en amont), un volet collectivité (gestion des espaces verts) et un volet “citoyen” (sensibilisation à la ressource en eau) », expliquent les responsables du projet.

Couesnon-aval-territoire
Le territoire du Couesnon aval s’étend de Gahard au Mont-Saint-Michel.

Valoriser les pratiques existantes

Cette réunion du 14 mars initie le volet agricole polyculture élevage. « Tous les agriculteurs qui ont envie de valoriser leurs pratiques en faveur du territoire, ayant des pistes pour plus d’autonomie sur leur exploitation, souhaitant un coup de pouce pour tester des modalités de gestion des couverts, effluents et herbe, ou encore recherchant un accompagnement pour analyser la cohérence de leur système sont les bienvenus. Dans le cadre du contrat, des innovations pourront aussi être expérimentées. »

Lors de la réunion, les agriculteurs pourront croiser leurs attentes, leurs envies et faire plus ample connaissance autour d’ateliers de partage et d’un repas fourni par des producteurs locaux. « Beaucoup de démarches sont conduites ici ou là pour protéger la ressource en eau, avec des diagnostics, des “chartes de bonnes pratiques”, des aides… Ici, les élus et les partenaires proposent de fonctionner différemment : il s’agit de valoriser entre agriculteurs du territoire les résultats et retours d’expériences – en s’appuyant sur des initiatives d’agriculteurs déjà en œuvre. La question centrale sera : qu’ai-je à y gagner, quels sont mes besoins pour progresser sur ces sujets ? ».

Acquérir des outils

Cette échelle territoriale doit aussi être un levier pour aider à acquérir les outils (matériels et organisationnels) sur le territoire pour faciliter les pratiques que l’on souhaite faire évoluer. Le chef de file de la démarche est le Syndicat mixte du Sage Couesnon, le financeur principal est l’Agence de l’eau.

En pratique
La réunion aura lieu le mercredi 14 mars, de 9 h 45 à 14 h, à la salle des fêtes de Tremblay. Contact : 02 30 96 38 04.
Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer