CulturesMachinisme et équipementsSur abonnement

Le semis direct, un apprentissage permanent

Jean-François Vallée pratique les TCS et le semis direct depuis une dizaine d’années. L’arrivée d’un nouveau semoir va lui permettre de poursuivre ses expérimentations. Baisse du potentiel des sols tous les ans, coût de désherbage de plus en plus élevé et des parcelles plus sales… ont mis fin à la pratique du « TCS intensif…

Cet article est réservé aux abonnés numériques.
Pour lire la suite…
Connectez-vous ou Abonnez-vous

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer