CoopérativesEconomie, marchés et gestionIlle-et-Vilaine

Terrafine, première coopérative de portage foncier

La finance solidaire fait un pas supplémentaire en direction de l’agriculture avec la naissance de la première coopérative de portage foncier, Terrafine, basée à Argentré-du-Plessis (35).

Pour les agriculteurs, cette structure s’avance comme un outil de financement par acquisition temporaire dite en « leaseback ». C’est-à-dire qu’un agriculteur en situation de besoin de trésorerie immédiat peut vendre ses terres à la coopérative de portage ; en retour cette dernière lui reloue le bien dans le cadre d’un bail cessible. « Ce système permet un accès pérenne au foncier puisque c’est la coopérative Terrafine qui est le bailleur. Il permet aussi une transmissibilité du bail à son éventuel successeur », explique Jean-Jacques Gaudiche, associé cofondateur avec Yves Séité. Et d’expliquer que ce dispositif de portage de foncier «qui s’appuie sur une SCIC (Société coopérative d’intérêt collectif) permet à l’agriculteur de racheter sa terre au prix initial dans un délai de 5 ans ».

De son côté, l’investisseur qui souscrit des parts à la coopérative agréée « entreprise solidaire » s’assure que l’intégralité de son investissement est affectée à l’économie agricole. En retour, il bénéficie d’une réduction d’impôt de 18 % pour l’IR ou 50 % pour l’ISF du montant de sa souscription. « Cette disposition fiscale permet de soutenir le développement des territoires ruraux en France dans ses dimensions économique et sociale ».

Mots-clés

Peut vous intéresser

Un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Fermer