Événements

Space 2016 : des exposants au rendez-vous malgré la crise

La trentième édition du Space aura lieu du mardi 13 au vendredi 16 septembre 2016. L’an passé, l’événement avait drainé 106 230 visiteurs à Rennes (35).

Comme chaque année, le salon se positionne comme un concentré d’innovations, de solutions proposées aux agriculteurs. Malgré les difficultés que rencontre le monde de l’élevage, « les exposants répondent présents avec plus de 1 260 inscriptions à l’heure actuelle, dont 136 nouvelles. Les demandes de surfaces sont stables », chiffre Anne-Marie Quemener, qui succède à Paul Kerdraon dans la fonction de commissaire général du salon.

Que veulent les consommateurs et les élus ?

Mais le Space est aussi une source d’anticipation dans un monde agricole en perte de repères, écrasé par le poids de la société. « Aujourd’hui, les agriculteurs souhaitent engager un débat de fond avec les citoyens et les élus. Nous sommes capables de nous adapter, mais que veulent les consommateurs ? Souhaitent-ils un marché complètement ouvert, des produits agricoles venus d’ailleurs, induisant une profonde transformation de nos territoires ? », déclare Jacques Jaouen, président de la Chambre régionale d’agriculture de Bretagne. « Notre agriculture est reconnue dans le monde entier. Les consommateurs doivent aussi comprendre que la qualité a un prix. »

15 050 visiteurs internationaux sont venus au Space l’an passé, soit 13 % de plus qu’en 2014.

« La réflexion sur le sens de notre métier doit aujourd’hui s’inscrire plus largement, alors que se dessinent déjà les grandes lignes de la nouvelle Pac », continue Marcel Denieul, président du Space. En année préélectorale, les hommes politiques seront sans doute nombreux à venir fouler les allées du salon. « C’est pour eux l’occasion de prendre conscience de la réalité et du poids des secteurs agricoles, agroalimentaires et d’agroéquipement. Des activités et des emplois qu’il y a derrière. »

Président de la FRSEA Bretagne, Thierry Coué ajoute que la profession attend plus des politiques que la simplification ou les normes. « Nous souhaitons qu’ils nous aident à rééquilibrer le rapport de force par rapport aux quatre grands acheteurs distributeurs, à réfléchir pour garder de la valeur ajoutée sur les exploitations. Aujourd’hui, l’agriculture regroupe 6 % de la population active en Bretagne et 4 % dans l’Ouest. Voulons-nous passer à 1 % comme au Royaume-Uni ? »

Changement climatique et énergie

Sur la plate-forme recherche & développement du Space, les professionnels ont souhaité aborder les grands défis liés au changement climatique, à l’énergie et au territoire, dans le prolongement de la Cop 21 à Paris. « Des sujets où l’agriculture et l’élevage ont des solutions. Quatre grands axes seront développés : économiser l’énergie, produire de l’énergie, réduire les gaz à effet de serre, et stocker le carbone. Des actions positives seront mises en avant, et des solutions plus efficientes proposées pour produire mieux avec moins »,
synthétise André Sergent, responsable professionnel de la plate-forme.

La Montbéliarde à l’honneur au salon génétique

« Parmi les races laitières, c’est la Montbéliarde qui organise cette année son concours national au Space, le mercredi, avec 60 animaux sélectionnés. En bovins viande, la Rouge des prés est mise en avant dans une compétition nationale rassemblant 70 animaux », souligne Jean-Yves Rissel, responsable des présentations génétiques. Particularité du Space, la vente aux enchères rassemblant des animaux génotypés est reconduite. Sept races différentes vont y participer. Au total, 550 bovins issus de 13 races feront le show sur le grand ring. 200 animaux de 10 races ovines et caprines différentes seront également présents. Le mouton vendéen y tiendra son concours national le premier jour.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer