En bref

Aides PAC : la CR va saisir le défenseur des droits

Le calendrier de versement des aides de la PAC 2015 et 2016 qui vient d’être publié par le ministère de l’Agriculture illustre l’amateurisme coupable de l’administration dans la gestion de la réforme 2015.

Communiqué Coordination Rurale du 11 mai 2016.

Aujourd’hui, malgré les dispositifs d’avances successives décidées au coup par coup et à la va-vite, et les annonces de versement imminent pour calmer les agriculteurs, leurs problèmes de trésorerie ne sont pas résolus. Pour ceux qui sont en redressement judiciaire (pour lesquels les DDT devaient soi-disant trouver des solutions) l’annonce d’un versement avant le 10 septembre 2016 est loin d’être une bonne nouvelle.

Si en plus ils sont aussi dans la catégorie de ceux dont l’exploitation a connu une évolution considérée comme « complexe », ce sera alors au 15 octobre. Et que dire de ceux à qui on a fait miroiter que le second pilier (mesures agro-environnementales, aides bio, etc.) était l’avenir et qu’il fallait s’orienter vers une agriculture moins « productiviste » ?

Leur récompense sera un paiement encore plus tardif !

Les agriculteurs n’en peuvent plus et n’ont d’autre choix pour ne pas disparaître que de se tourner vers leurs banques déjà fortement sollicitées ou de s’enfermer dans des avances de trésorerie avec les coopératives, et donc se livrer pieds et poings liés à leurs exigences quelles qu’elles soient. Rebelote en 2017 avec le même système de paiement, les agriculteurs en redressement se retrouveront dans les mêmes difficultés.

La régionalisation de la gestion des aides au développement rural a été une décision politique catastrophique. L’amateurisme dans la gestion de la nouvelle PAC ne doit plus être de mise. La Coordination Rurale se réserve la possibilité de saisir le défenseur des droits, afin de faire valoir ceux des agriculteurs envers qui l’État est devenu mauvais payeur.

Source

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer