Ille-et-VilainePolitique et Syndicalisme

Crise agricole : Rennes paralysé ce mercredi 17 février ?

Après plusieurs semaines de mobilisation, le Président de la République s’est exprimé en réponse aux revendications des agriculteurs, confirmant que la France ne peut pas rester immobile face à la situation de l’agriculture et des agriculteurs. Le Premier Ministre doit ainsi annoncer le 17 février une baisse des cotisations sociales, tout de suite, pour l’ensemble des agriculteurs.

François Hollande a par ailleurs déclaré que la France obtiendrait des avancées de la part de l’Union Européenne pour faire face à ces crises agricoles à l’occasion du Conseil des Ministres de l’Agriculture du 15 février.

Mais, dans le même temps, le remaniement ministériel laisse une question sans réponse : pendant que le Gouvernement prépare l’échéance électorale de 2017, qui va s’occuper de la crise agricole ?

FRSEA/JA Bretagne dans l’attente

Dans un communiqué de ce jour, FRSEA/JA Bretagne dit “attendre de pied ferme la concrétisation des annonces faites par le gouvernement”, à savoir un décret sur l’étiquetage d’origine, la baisse de charges sociales pour tous les agriculteurs sans exception, l’obtention à Bruxelles d’outils de gestion de crise efficaces.

“Nous attendons un réel engagement du Gouvernement pour faire de l’agriculture une cause nationale” précisent les organisations syndicales. “Il n’est pas encore l’heure de relâcher notre pression”. C’est pourquoi, les agriculteurs sont invités à converger vers Rennes ce 17 février afin “d’accueillir les réponses que l’Etat doit apporter”.

Bruno Giacobbé – Source communiqué FRSEA/JA Bretagne

 

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer