En brefPolitique et Syndicalisme

#tousalaval : les producteurs de lait ne lâchent rien

Après une journée de mercredi marquée par une mobilisation de plus de 600 producteurs, les producteurs mayennais ont accueilli les départements de la Sarthe, du Calvados et une délégation de la région Haut de France. Ainsi, 150 producteurs sont toujours mobilisés sur le « rond-point de la Honte du lait ».

Sous un soleil de plomb mais déterminés, les producteurs sont évidemment tournés vers Paris et attendent des nouvelles et les conclusions de la réunion de Paris. La pression est importante

Hier, Dominique Barrau (Secrétaire général FNSEA), Jérémy Decerle (Président JA), Thierry Roquefeuil (Président FNPL) ont apporté leur soutien aux manifestants tout au long de la journée.

Aujourd’hui, la journée a été animée par des visites dans les GMS du département ou les produits LACTALIS ont été retirés des rayons.

Dans le partage de la marge, la part qui revient au producteur est proportionnellement ridicule. Il est nécessaire d’avoir un rééquilibrage pour les producteurs.Un adhérent FDSEA 72

Au moins 300 tracteurs et 1000 manifestants

Mais, la journée s’est prolongée hier avec plus de 300 tracteurs sur le « rond-point de la Honte du lait » vers 20h30 venus de l’ensemble du département de la Mayenne et des départements limitrophes. L’objectif est clair : maintenir la pression, montrer la détermination des producteurs de lait à défendre leur revenu.

Dans tous les cas, la FDSEA et les JA de la Mayenne ont prévu avec les départements des régions Bretagne, Pays de la Loire et Normandie de maintenir la mobilisation jusqu’à lundi si les résultats ne sont pas à la hauteur.

Nos différents contacts laissent présager qu’un non aboutissement exacerbe la colère des éleveurs. Le mouvement pourrait s’étendre sur l’ensemble du territoire.Frank GUEHENNEC, président de la FDSEA du Morbihan
Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer