Productions Agricoles

Le minéral, les « 5 fruits et légumes par jour » de la vache

En matière de nutrition bovine, de nouveaux indicateurs viennent enrichir nos connaissances et préciser les apports nutritionnels qui permettront de couvrir les besoins des animaux et d’éviter les gaspillages. Les apports en minéraux, vitamines et oligo-éléments sont essentiels, sans carence ni excès. La juste dose est de mise.

Les vitamines sont des substances de nature organique que l’organisme animal ne sait pas élaborer (à l’exception de la vitamine D). Elles doivent donc être apportées par l’alimentation. Pour évaluer les doses ingérées par les vaches et proposer une bonne complémentation, connaître les valeurs alimentaires des fourrages et de l’aliment distribués est incontournable. De même que les interactions qui peuvent exister entre certains macro-éléments pouvant aller jusqu’à pénaliser leur niveau d’absorption… L’intérêt est de bien identifier ces apports qui agissent sur le métabolisme et induisent des effets directs sur la santé du troupeau et sur les performances zootechniques.

Exemple de la reproduction

La fertilité des vaches est certainement liée à plusieurs facteurs, mais les oligo-éléments ont un rôle direct : le zinc, pour son intervention dans la synthèse des prostaglandines, le cobalt avec la vitamine B12, pour une action sur la néoglucogenèse. L’iode, quant à lui, influence les hormones thyroïdiennes et gonadotropes. Le sélénium et la vitamine C ont une action immunitaire et un effet positif sur la reprise du cycle ovarien… La complémentation minérale ne doit donc être écartée à aucun moment du cycle de la vache laitière. Un juste dosage des minéraux va contribuer aux bonnes performances de reproduction.

Rôle des minéraux et effets des carences
Rôle des minéraux et effets des carences.

Nouveauté : les hydroxy oligo-éléments

Classiquement, les minéraux sont classés dans les catégories inorganique (sulfates, oxydes) ou organique (chélates). Une nouvelle catégorie appelée « oligo-éléments hydroxy » a vu le jour aux États-Unis et a reçu l’approbation de l’Union européenne en tant qu’additif nutritionnel. Ces nouveaux oligo-éléments inorganiques présentent une structure moléculaire leur conférant une excellente stabilité. Contrairement aux sulfates ou oxydes, ils bénéficient d’un effet by-pass au niveau du rumen. Stables, leurs molécules restent insolubles dans un milieu à pH compris entre 5,5 et 7. Les ions zinc et cuivre sont ainsi neutralisés, ce qui limite les possibles interactions avec d’autres éléments. En milieu acide, pH 3, la forme ionique du cuivre et du zinc est alors progressivement libérée, permettant une absorption plus efficace. Les minéraux Minadélys de Triskalia seront formulés avec cette nouvelle catégorie à compter du 1er février 2016.

La gamme minérale Minadélia de Triskalia

Des avantages spécifiques à chaque produit :

  • Les Minadelphos répondent aux besoins de base des animaux avec des apports équilibrés en éléments indispensables.
  • Les Minadélys apportent une couverture minérale équilibrée aux animaux, sous une forme particulièrement assimilable et disponible. Nouvelle formulation avec les hydroxy oligo-éléments.
  • Les Minadélor sont dédiés aux animaux nécessitant une couverture minérale renforcée lors de situations particulières (pic de production laitière, mise à l’herbe, stress oxydant et inflammatoire…)
  • Minaraft : c’est la formule sécurisée à la carte, pratique, facile à utiliser, complètement adaptée aux besoins du troupeau et sans surcoût.
  • Minadélium West et Est : une nouveauté avec ces deux formules évolutives en adéquation avec les valeurs nutritionnelles du maïs ensilage.

Des minéraux « BZH »

La couverture des besoins minéraux chez la vache laitière est en partie assurée par les fourrages. Une parfaite connaissance de ceux-ci est essentielle pour couvrir au mieux les apports, sans carences ni excès. Avec la collaboration du Laboratoire Capinov, une batterie d’analyses a été réalisée sur le territoire breton dans l’optique d’évaluer ses teneurs minérales et en oligos-éléments. Des disparités dans les valeurs ont été constatées selon le secteur géographique : d’un côté, l’Ouest et de l’autre, l’Est. Le service nutrition bovine de Triskalia a donc conçu deux formules minérales adaptées au maïs 2015 et à ses spécificités : Minadélium West et Minadélium Est. La gamme Minadélium sera  évolutive en fonction des critères du fourrage de base, qui correspond ici à une ration composée à 70 % de maïs ensilage.

Occulter la couverture minérale du troupeau est dommageable et impacte inévitablement les performances liées à la santé des animaux. Le tableau ci-contre souligne les conséquences de certaines carences, dont les plus visibles vont concerner le phosphore, le calcium et le magnésium. Il convient donc d’utiliser des formules minérales adaptées aux fourrages, mais aussi qui tiennent compte des évolutions réglementaires et techniques dans le domaine. Les minéraux de la gamme Adélia sont formulés dans ce sens. Carole Perros / Triskalia

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer