Productions Agricoles

El Niño tire les ficelles

Les temps ont changé à la bourse américaine de Chicago. Négociées auparavant entre acheteurs et agriculteurs qui amenaient leurs échantillons de céréales pour une observation à la lumière du jour, les céréales mondiales se vendent et s’achètent dans une salle bondée rythmée par des gestes incompréhensibles pour les non-initiés. « Mon bureau, c’est mes chaussures », ironise Christopher D. Manns, négociant à la bourse de l’état de l’Illinois, présentant son métier en compagnie de sa femme Caridad Garcia au Space le mois dernier. Le trader achète et vend des volumes conséquents de matières premières sans les voir. Son métier consiste à sentir le marché, à prévoir les récoltes futures, tout en ayant une parfaite connaissance des stocks mondiaux.

Comparaison d'une culture de maïs et de soja
Comparaison d’une culture de maïs et de soja

Pour l’Américain, trois choses pèsent sur les cours mondiaux agricoles : « Le temps, le temps et le temps. Le phénomène climatique El Niño a des conséquences l’année suivant sa manifestation. Ainsi, les cours du maïs ont bondit de 13 %, de 13,2 % en lait et de 13,7 % en porcs en 2007-2008.  Les phénomènes météorologiques ont poussé la Corn Belt, en partie à cause de la sécheresse que connaît le Texas, vers le Dakota. Il en est de même pour la production de viande bovine qui migre petit à petit vers le Nebraska, état possédant de larges nappes phréatiques », indique-t-il. Les côtes d’Amérique du Sud, avec un climat qui se réchauffe, ont des gros pays comme le Brésil qui modifient la sole des exploitations agricoles. « Les Brésiliens possèdent 106 millions d’ha de terres exploitables, ce qui équivaut à la surface disponible en additionnant la France et l’Espagne. La construction d’une gigantesque autoroute au milieu de la forêt amazonienne stimule les producteurs pour des semis de soja, culture moins gourmande en intrants que le maïs ». Un projet pharaonique, gourmand en surface qui entaille la forêt. Les changements climatiques ont des conséquences mondiales, et modifient le paysage rural. Fanch Paranthoën

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer