Energies et environnementMorbihan

Un plan bocage à renouveler sur l’Oust

Le premier programme Breizh Bocage à permis de planter 135 km de haies sur le Grand Bassin de l’Oust (GBO). Les efforts vont se poursuivre sur la période 2015-2020.

Avant de s’engager dans un second programme de plantations, le syndicat mixte du GBO a réalisé un bilan de la première campagne, commencée en 2009. Plus de 400 agriculteurs engagés dans la démarche ont aménagé 135 km de haies et de talus dont 78 % sont anti-érosifs. « 16 % des agriculteurs contactés à l’origine du projet ont signé un engagement », se réjouit Laurent Greneux, responsable technique du GBO. Pour connaître un nouveau succès, le syndicat pourra s’appuyer sur une base de données bien renseignée (cartographie du territoire) mais un certain nombre de freins devront être levés. « Peu d’entreprises locales se sont montrées intéressées pour réaliser les travaux. Les linéaires sont importants et éclatés sur le territoire. Bien souvent les terres ne sont pas libres ce qui réduit les périodes d’aménagements possibles ». Le syndicat propose de consulter les Cuma qui pourraient avoir du temps disponible à l’automne au moment des plantations et la fédération des chasseurs qui voient un intérêt aux plantations. « On déplore aussi parfois un manque d’appropriation des aménagements par les propriétaires et donc d’entretien ». Il conviendrait d’encourager la création de talus, bien moins nombreux que les haies (plantées à plat).

Cibler sur l’anti-érosif

La priorisation des secteurs d’intervention a été réalisée en fonction des objectifs environnementaux du Sdage Loire-Bretagne, du Sage Vilaine et des objectifs des contrats territoriaux de bassin versant. « L’objectif principal restera la réalisation de diagnostic d’exploitation afin de réaliser des projets de plantation, essentiellement des aménagements anti-érosifs, ciblés selon les bassins versants ». Des actions d’accompagnement des collectivités pour la réalisation d’inventaires bocagers seront également proposées, ainsi que des actions de sensibilisation et d’information à destination des agriculteurs. Bernard Laurent

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer