Productions Agricoles

Élodée, symbole de la solidité de la race Pie Rouge

Le juge finistérien Jean-François Saluden a pris plaisir à départager les 15 animaux en détaillant tout particulièrement leur morphologie et la qualité des membres.

Une quinzaine d’animaux, venus représenter la Pie Rouge des Plaines, seconde race bovine européenne en production laitière, a été jugée sous l’œil expert de Jean-François Saluden, éleveur dans le Nord-Finistère.

Jean-François Saluden
Jean-François Saluden.

« Une race qu’il est intéressant d’étudier dans des zones laitières, avec des systèmes patûrants », explique-t-il. Car ses atouts sont nombreux. Performance laitière, fertilité, longévité, taux…. font de cette race un troupeau compétitif qui se retrouve souvent au sein d’élevages mixtes dans le Grand Ouest, rappelle Rémi Briand, président de France Pie Rouge.

La morphologie, reflet de la durabilité

Élodée, du Gaec de Prat ar Mel, à Lescouet-Gouarec (22), tire son épingle du jeu dans un lot très diversifié de par l’âge des animaux (de la troisième à la septième lactation). Elle sera sacrée première de section dans la catégorie femelles en 3e lactation et plus, et Grande Championne Pie Rouge grâce « à son optimum en termes de solidité générale, un dessus rectiligne, un bassin large et bien orienté et une excellente qualité des membres ». Dans cette section de plus de trois lactations, elle sera suivie de près par Ardèche, du Gaec de la Noée, à Pleugriffet (56), la doyenne du lot, « avec un excellent niveau de conservation. » « Deux animaux garants de la longévité de la race », souligne le juge, qui se veut attentif à la musculature alliée à la haute performance laitière des vaches.

Extrait du palmarès

  • Grande Championne et  Meilleure mamelle : Élodée, Gaec de Prat ar Mel, Lescouet-Gouarec (22)
  • Femelles en 1re ou 2e lactation : 1re, Hoslo, Gaec Breizh Lait, Loudéac (22) ; 2e, Hétina, Gaec de la Noée, Pleugriffet (56) ; 3e, Fleur, Gaec de Pendreo, Plogastel-Saint-Germain (29)
  • Femelles en 3e lactation : 1re, Élodée, Gaec de Prat ar Mel, Lescouet-Gouarec (22); 2e, Ardèche, Gaec de la Noée, Pleugriffet (56) ; 3e, Angélik, Gaec des Alizés, Guipronvel (29)

Qualité des membres

« Je suis très attaché à la qualité au niveau des membres », précise-t-il. Un point qui fera émerger Hoslo, du Gaec Breizh Lait, à Loudéac (22), du groupe harmonieux de la section des 1re et 2e lactation. « Cette vache représente l’homogénéité et la régularité d’une laitière fonctionnelle en 1re lactation. L’arrondi d’ensemble est un objectif dans ce que l’on recherche ». À cela s’ajoutent la « qualité de la mamelle collée au corps, avec une bonne attache et la solidité sur l’arrière ». Et Jean-François Saluden ne tarit pas d’explications pour chaque animal. Aussi, au cours de ce concours, tous les agriculteurs participant bénéficieront d’une explication individuelle du classement émis par ce juge, qui se veut avant tout pédagogue. Carole David

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer