Côtes d'ArmorÉvénements

Départemental du trait breton au haras fin août

Le samedi 30 août, au Haras national de Lamballe, le Concours départemental de Trait breton inaugurera Cavales d’automne, deux mois d’événements mettant le cheval à l’honneur.

La Société départementale d’agriculture (SDA), en partenariat avec l’Association départementale de promotion du cheval breton et les Haras Nationaux, organise le concours départemental de trait breton. Cette manifestation ouvrira le samedi 30 août le bal de l’opération Cavales d’automne qui se poursuivra à travers une vingtaine de rendez-vous jusqu’au 26 octobre pour faire découvrir les multiples facettes du cheval en pays de Saint-Brieuc.

« Le concours de trait breton fait partie du schéma de sélection de la race. Il fait suite à près de 15 concours locaux répartis sur tout le département en juin et juillet qui servent à sélectionner les pouliches et les poulinières présentées à Lamballe le 30 août », explique-t-on du côté de la SDA. Les 300 animaux attendus appartenant à une centaine d’éleveurs représentent donc l’élite du département des Côtes d’Armor. C’est notamment au cours de cette journée que seront retenus les chevaux qui représenteront le département au Concours général agricole (CGA) de la Porte de Versailles à Paris au mois de février 2015.

+ d’infos

Animations :

  • Exposition Bernard Coupe : « Les Haras nationaux, le cheval de trait au travail en Bretagne ». Matériels, photographies, documents… sont présentés dans une écurie restaurée. Gratuit.
  • Visites guidées du haras : 6 € par adulte, 3,5 € pour les enfants (3 à 12 ans).

Ouverture au public : 10 h – 18 h. Entrée gratuite. Restauration rapide et buvette sur place.

Les jugements se dérouleront de 10 h à 16 h 30 (interruption entre 12 h 30 et 13 h 30). A midi et 16 h 30, les animaux primés recevront leurs récompenses et le public pourra admirer le défilé qui rassemble les meilleurs chevaux des élevages du département. « On est toujours surpris et émerveillé de voir un tel rassemblement, du fantasque poulain qui suit sa mère, à l’élégante pouliche de 2 ans », témoignait un spectateur spécialiste présent au concours l’année dernière. Ce sera également l’occasion de disputer les prix de championnat et là aussi d’élire les deux « Parisiennes », les pouliches de 2 ans sélectionnées pour participer au CGA du prochain Salon de l’agriculture.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer