Productions Agricoles

L’été sera chaux

Un chaulage de qualité permet d’améliorer la vie du sol, au bénéfice du rendement et des marges en culture. Exemple avec l’intérêt des amendements mixtes, liquides et cuits.

L’apport des amendements favorise la structure grumeleuse et augmente la fertilité des sols. Le chaulage permet d’aérer le sol, facilite son réchauffement et donc améliore sa vie biologique. La germination sera ainsi plus rapide et la pénétration des racines va accélérer le contact avec les éléments nutritifs du sol. En Bretagne, l’influence des sous-sols granitiques génère des niveaux de pH acides sur l’essentiel du territoire. Pour remonter le pH, il faut chauler régulièrement.

L’intérêt de chauler en été

L’été correspond à la période d’acidité maximale des sols car les engrais et les exportations des cultures augmentent l’acidité. A cette période les parcelles sont portantes et la mise en place de la nouvelle culture (l’orge et les légumes par exemple) est menacée par l’acidité de surface. Le chaulage permet de neutraliser l’aluminium échangeable et ainsi de réduire la toxicité aluminique. Mais attention, il faut adapter l’objectif de pH en fonction des types de sol et des cultures.

La remontée de pH permet de rechercher l’efficacité des éléments majeurs, en particulier l’azote, le phosphore et la potasse. Un niveau de pH de 5,5 fait perdre de 20 à 30 % des éléments NPK ; c’est comme si un lisier ayant une valeur de 5 unités d’azote au m3 ne restituait que 4 unités, ou qu’un engrais type ammonitrate 33,5 % ne contenait plus que 27 unités d’azote. Impensable dans le contexte réglementaire actuel.

Comment choisir son amendement ?

Pour comparer les amendements entre eux, vous pouvez utiliser deux critères :

  • La valeur neutralisante (VN), représente la puissance de l’amendement. Par exemple : carbonate 54,  VN = 54 ; carbonate mixte 60-8, VN = 71 (pour le magnésium il faut appliquer un coefficient de 1,4).
  • L’IPA : Indice de Positionnement Agronomique donne un comparatif entre les amendements bruts et élaborés ; de 50 pour un calcaire broyé marin jusqu’à 150 pour une chaux vive. Plus l’IPA est élevé, plus il est disponible rapidement et répond à un taux de saturation élevé.

Le bon produit au bon endroit

Pour bien positionner le produit, il faut déterminer le taux de saturation du sol. Plus celui-ci est élevé, plus il faut utiliser des produits élaborés avec des indices de positionnement agronomique (IPA) forts. Ensuite, le sol doit être équilibré entre les éléments : le rapport K2O/MgO doit osciller entre 2 et 3, il faut veiller également à obtenir un taux minimum de magnésium dans la CEC de l’ordre de 5 à 10 %. Le chaulage permet d’optimiser l’assimilation des oligo- éléments. L’absorption maximale de ces microéléments se situe dans une fourchette de pH entre 6 et 7. Cependant, quelques oligos peuvent devenir limitants avec un niveau de pH élevé, comme le manganèse sur orge d’hiver.

L'épandage du Top Flow avec un Terra Gator
L’épandage du Top Flow avec un Terra Gator.

Des produits mixtes intéressants…

Les amendements mixtes ou liquides ont l’avantage d’avoir une action durable dans le temps, mais aussi de répondre à une remontée du pH beaucoup plus rapide. Les produits crus marins ou de carrière peuvent garder un intérêt à des niveaux de pH faible. Mais dès que le pH atteint un niveau acceptable de 5,8 à 6 et que la CEC dépasse 80, les produits  élaborés deviennent indispensables dans le plan de chaulage pour remonter le pH, mais surtout pour faire évoluer le taux de saturation du sol.

Avec un taux de saturation compris entre 100 et 120, les produits mixtes correspondent vraiment aux besoins du sol. Ils permettent de faire d’une pierre deux coups. Ces amendements sont en effet composés de carbonates associés à une chaux vive calcique ou calco-magnésienne. Le carbonate est une base, le calcium et le magnésium sont deux cations. L’action combinée des deux bases permet de donner un coup de fouet grâce à l’oxyde et de relayer celui-ci par l’action rapide et durable d’un carbonate pulvérisé. Un carbonate mixte 60-8 correspond à un IPA de 110 et une Valeur neutralisante (VA) de 71. Il contient 60 % de Cao qui proviennent d’une partie de carbonate pulvérisé (34 unités) et d’une partie d’oxyde (chaux vive : 26 unités). La magnésie atteint 8 %, qui provient intégralement d’une forme oxyde.

Adapter son objectif de pH au sol et à la culture

Suivant le type de sol, viser le pH suivant :

  • Sol riche en matière organique ou sol sableux : pH de 6 à 6,5.
  • Sol limoneux battant et pauvre en matière organique : pH de 6,5 à 7.

Suivant le type de cultures, viser le pH suivant :

  • Avoine, pomme de terre : pH de 5,8 à 6,2.
  • Blé, maïs, colza, ray-grass : pH de 6,2 à 6,7.
  • Luzerne, orge : pH de 6,5 à 7.

…ou des produits liquides

Les produits liquides types « Top flow ou Liz flow » améliorent le pH et le taux de saturation de façon immédiate. Ces deux amendements avec un IPA de 130 permettent de contrôler l’acidité de surface et d’avoir un effet positif sur la structure du sol. Le Liz Flow est un amendement spécifique à incorporer dans la fosse à lisier. Il limite les dégagements d’ammoniac, améliore la disponibilité des éléments fertilisants contenus dans le lisier et diminue les pertes en azote du fertilisant organique. L’été est une période favorable pour chauler les parcelles sur chaumes mais aussi sur les prairies temporaires ou permanentes, ainsi que sur les cultures exigeantes en calcium tel que la luzerne. Le chaulage, par l’augmentation du niveau de pH va améliorer la disponibilité des éléments nutritifs, augmenter les rendements et booster les marges brutes. Laurent Gougeon / Triskalia

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer