35.000 litres de lait par vache réformée

 - Illustration 35.000 litres de lait par vache réformée
Damien Le Tendre s’est installé il y a 4 ans, avec son oncle Hervé.

Sur l’élevage d’Hervé et Damien Le Tendre, les génisses vêlent tôt et font plus de 3 lactations dans leur carrière. La production laitière moyenne est de 14,5 litres par jour de vie. Entourée de campings et de routes, la ferme de Quelescouet ne compte qu’une vingtaine d’hectares accessibles aux 80 laitières. Le pâturage se limite à la portion congrue, uniquement au printemps, même si les vaches sortent pratiquement toute l’année. Le maïs ensilage constitue la grande part de l’alimentation. Les rendements sont très variables en fonction de la pluviométrie estivale, souvent limitée dans cette zone littorale du Morbihan. « De 17 tonnes par hectare en 2021 à 9 tonnes en moyenne cette année », précise Damien Le Tendre qui s’est installé avec son oncle en 2018. Deux années climatiques extrêmes… « Nous implantons 60 hectares de maïs chaque année et nous vendons une partie selon le rendement : 38 hectares l’an dernier, 20 cette année ». Le stock est donc toujours assuré et les silos bien remplis. 11 600 L de lait par vache par an En période de pleine pousse de l’herbe, la ration distribuée à la mélangeuse compte une dizaine de kilos (MS) d’ensilage de maïs, 2 kg de correcteur azoté (à 45 % de MAT) et 2,5 kg de concentré de production. Les vaches produisant plus de 35  litres quotidiens reçoivent de 1 à 2,5 kg supplémentaires de ce concentré, distribués manuellement, à la table d’alimentation. Les primipares ont également 1 kg de cet aliment, en complément de la ration. En été, le régime est constitué de maïs et de 3 kg d’ensilage d’herbe, avec une même supplémentation. En automne et en hiver, l’ensilage d’herbe est supprimé, le pâturage quasiment inexistant, la quantité de maïs monte à 21,5 kg (MS) et le correcteur azoté à 4,5 kg,…

Cet article est réservé
aux abonnés numériques

Je me connecte


Fermer l'écran superposé de recherche

Rechercher un article