Cultures

Récupérer de l’azote gratuit

Les apports d’amendements calciques sur prairie de longue durée ont de nombreuses incidences, mais il n’y a pas de lien direct entre ces apports et le rendement de la prairie ; c’est beaucoup plus complexe.
Les apports de calcium ont des effets favorables sur la vie microbienne et la capacité des plantes à prélever l’azote et le phosphore, ceci d’autant plus que les prairies sont peu fertilisées en ces éléments. Il semblerait cependant que l’effet du chaulage sur la disponibilité de l’azote soit de durée limitée, alors que l’amélioration apportée sur l’interception de cet azote par le système racinaire, soit plus durable. Les apports fréquents d’amendements à petites doses sont à privilégier pour relancer régulièrement cet effet disponibilité de l’azote.
Le pH n’est pas un indicateur pertinent pour présumer des effets du chaulage sur les prairies de longue durée. Il faut se fier à la teneur en calcium échangeable, et au taux de saturation de la capacité d’échange, (données fournies par l’analyse).
En agriculture conventionnelle, les pertes en calcium sont estimées à environ 300 u/ha/an. Mais il faut rappeler qu’une forte proportion de ce calcium quitte le sol par lessivage, à l’occasion d’apports d’engrais azotés et phosphatés solubles (engrais acidifiants). À noter qu’un apport de fumier 15 t/ha de fumier c’est environ 60 unités CaO.

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer