CulturesTop

Gérer les épis

Les températures plus élevées vont favoriser la montée en épi des RGA tardifs. Il est important de réaliser des tours de parcelles pour visualiser la qualité de l’herbe. Si le trèfle est peu présent, les parcelles présentant une hauteur d’herbe supérieure à 13 cm devront être fauchées en priorité dans les situations où le nombre de jours d’avance au pâturage est suffisant. Sinon, elles devront être pâturées au plus vite. Début juin, il ne faut pas descendre au-dessous de 15 jours d’avance.

Si malgré le fil avant la hauteur de sortie dépasse 6 cm, la fauche des refus, tout de suite après le passage des animaux, permet d’éliminer les tiges résiduelles et de maîtriser les épis. Après une journée de fanage sur le champ, le produit de cette fauche pourra éventuellement être consommé en une nuit par le troupeau laitier. La fauche des refus n’a d’intérêt que s’il y a un potentiel de pousse après sa réalisation. Au-delà du 15 juin, il faudra cesser de faucher les refus dans les zones séchantes sous peine de bloquer le redémarrage de la pousse.
À présent, l’ordre de pâturage n’est plus forcément chronologique. Les parcelles riches en trèfle pourront être pâturées après les parcelles dominées par les graminées. En zone séchante, les repousses en terre profonde et riches en trèfle peuvent être mises de côté pour plus tard. Source : Chambre d’agriculture.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer