Élevage

Face aux mutilations, un collectif se forme

Fatigués, isolés, les propriétaires de chevaux voient leur vie bouleversée depuis quelques mois. « Nous vivons dans la peur, nous ne dormons plus, nos vies privées et professionnelles sont bouleversées… », témoigne Lanaïs, propriétaire de chevaux en Côtes d’Armor. Cette dernière s’est alliée à 2 autres détenteurs d’équidés pour créer un collectif « Urgence chevaux et milieu rural en danger », pour peser et interpeller le Gouvernement. « Nous voulons avoir des réponses, savoir où en sont les enquêtes, quelles sont réellement les actions mises en place », explique une des 3 fondatrices. Un collectif ouvert à toutes les personnes sensibilisées par « ces actes barbares de mutilation », ainsi qu’à toutes les espèces animales concernées (équin, bovin…). Et « nous souhaitons faire avancer les choses… » face à des faits qui sont recensés depuis les années 60 de par le monde, et dont les actes sont en pleine recrudescence depuis quelques mois en France, Allemagne, Belgique…

Facebook : Urgence chevaux et milieu rural en danger

Peut vous intéresser

Un commentaire

  1. Bonjour
    Voici une idée pour accélérer les enquêtes sur les mutilations des chevaux :
    Il y a des centaines de satellites qui passent au dessus de la France chaque mois. Certains de ces satellites filment les sols de France pour leurs études. Il faudrait que le juge ordonne la réquisition des enregistrements des satellites français pour que la gendarmerie analyse les images prises proches des coordonnées GPS des lieux des mutations. L’Etat peut demander la coopération des pays étrangers qui ont des satellites ayant filmé la France. Le juge peut aussi demander au Chef de l’Etat une analyse des données des satellites militaires d’observations du sol français. Les analystes travaillent en secret défense et la commission de déclassement du secret défense pourra décider de verser à l’instruction judiciaire les images retenues. La gendarmerie peut nommer un enquêteur secret défense pour consulter les images des satellites militaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi...
Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer