Côtes d'ArmorÉlevage

Un distributeur rotatif pour alimenter les volailles

Ce nouveau système d’alimentation destiné aux volailles reproductrices permet de nourrir au sol.
Thierry et Soizic Haméon, aviculteurs à Collinée (22).

Thierry et Soizic Haméon, éleveurs de poules et coqs futurs reproducteurs à Collinée (22), vont recevoir leurs volailles presque un an jour pour jour après l’incendie qui a détruit entièrement leur poulailler. « Nous avons reconstruit le bâtiment à l’identique avec une salle d’élevage de 400 m2 et une seconde de 1 000 m2. Il nous est arrivé de démarrer jusqu’à 5 souches différentes dans ce poulailler. Avoir 2 salles d’élevage nous permet de gagner en souplesse au démarrage. Les besoins en renouvellement d’air et en luminosité sont différents d’une souche à l’autre », explique Thierry Haméon.

L’aliment distribué à 360°

Les aviculteurs ont choisi d’installer des Spinfeeder plutôt que des chaînes d’alimentation dans ce poulailler pour son faible encombrement et la facilité de nettoyage. Huit distributeurs rotatifs d’aliment sont placés au centre du poulailler sur toute la longueur. « Nous en avons 6 qui distribuent l’aliment à 360 ° et 2 qui le font à 180 °, soit un distributeur par case. Chaque souche à des besoins différents en aliment ça nous permet d’adapter précisément l’alimentation à chaque souche. » L’alimentation est un des facteurs influençant le plus la performance des poules reproductrices. Nourrir au sol permet d’avoir des lots plus homogènes, une meilleure litière et par conséquent moins de lésions aux pattes. « Avec ce système, la poule retrouve un comportement naturel en cherchant son aliment au sol, elle va gratter et remuer la litière en même temps. »

Viser une litière sèche

« Le système Spinfeeder disperse rapidement l’aliment sur une grande surface circulaire. Il distribue instantanément une quantité équilibrée de granulés réduisant ainsi les déplacements en masse, le stress et la rivalité au moment des repas », explique le technicien de Matavicol qui a installé ce système d’alimentation.
L’aliment venant des silos transite par une trémie peseuse située dans le magasin ce qui remplace le système de pesée sur silo. L’aliment est pesé pour que le rationnement des volailles soit précis. Une vis achemine la bonne quantité d’aliment vers chaque distributeur rotatif. Tout est automatisé et les quantités d’aliment pour chaque lot sont enregistrées dans une unité de contrôle. « Ce système nécessite d’avoir une litière parfaitement sèche du jour de l’arrivée des poussins jusqu’à 21 semaines lors de leur transfert vers les élevages reproducteurs. La litière est 100 % copeaux et nous rajoutons peu de litière en cours de lot, c’est-à-dire entre 400 kg et 1 tonne par lot. Pour conserver une litière sèche, les volailles ont accès à l’eau une fois par jour. S’il fait chaud, le temps d’abreuvement est allongé », décrit l’aviculteur.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer