En bref

Rognées, les forêts tropicales n’ont presque plus d’effet positif sur le climat

Les forêts tropicales, «autrefois puits de carbone», deviennent «globalement neutres» en raison des pertes en termes de stockage du CO2 liées à la déforestation, selon une étude publiée par des chercheurs de l’Inra, du CEA, du CNRS et du CNES dans la revue «Nature Plants». Dans «un avenir proche», ces zones pourraient même «devenir une source de carbone atmosphérique», indiquent les chercheurs. «Les gains produits dans les régions où la forêt est un puits de carbone (estimés à +2,97 Gt/CO2/an) sont désormais quasiment compensés par des pertes de carbone (estimées à +2,86 Gt/CO2/an) en lien avec la déforestation», précisent-ils. Ces forêts ne compensent désormais que 1% des émissions anthropiques de gaz à effets de serre.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer