CulturesSur abonnement

Du bio français plutôt que de l’importation

En chauffant ses serres en conversion bio Henry jehanno peut fournir des tomates à partir de mi-avril aux consommateurs français qui ne trouvent que de l’importation à cette date sur les étals. Henry Jehanno s’est installé en 1988 sur la commune de Caudan en production maraîchère et légumes industrie. En 1997, il s’oriente vers le…

Cet article est réservé aux abonnés numériques.
Pour lire la suite…
Connectez-vous ou Abonnez-vous

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer