En bref

Serres chauffées : Guillaume opposé aux tomates en bio «en janvier et en février»

Interrogé au Sénat le 9 juillet, le ministre de l’Agriculture Didier Guillaume a semblé infléchir sa position sur le chauffage de serres bio, auquel il semblait jusqu’ici complètement opposé, en cohérence avec la position de la Fnab. «Nous ne sommes pas opposés au chauffage des serres, nous sommes contre la sur-transposition [des directives européennes], mais nous sommes, et je suis, très opposé à la la contre-saisonnalité des fruits et légumes», a-t-il déclaré. Et de préciser «Il est clair qu’il n’est pas question qu’il puisse y avoir des produits, légumes, fruits, sortant de serres chauffées bio en janvier et en février». Des déclarations qui semblent plutôt rejoindre la position du syndicalisme majoritaire et des coopératives, favorables à des tomates bio chauffées à condition d’être plantées dans l’année, et commercialisées à partir du printemps.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer