Politique et Syndicalisme

Faut-il regrouper les organisations de producteurs, notamment en porc ?

Élections Chambre d’agriculture

André Sergent, FDSEA, estime qu’il faut trouver collectivement, au travers des OP, un moyen mieux adapté pour coller à la réalité du marché, « car l’absence, depuis 2 ans, de deux gros opérateurs au MPB, entraîne un décalage de 3 à 4 ct par kilo de porc. Il faut également poursuivre la segmentation pour répondre à divers marchés, locaux et à l’export ».

Noël Rozé, de la Coordination rurale, propose « une grande OP Bretagne ou Grand Ouest fédérant l’ensemble des producteurs pour que les industriels viennent acheter aux éleveurs ». Une manière selon lui, de gérer les volumes et de redonner des prix aux produits. Il craint néanmoins, comme Benoît Collorec, de la Confédération rurale (CP), que ces OP, « séduisantes sur le papier », soient inefficaces si elles ne servent qu’à se développer elles-mêmes.

Concernant la régionalisation des Chambres d’agriculture, le représentant de la CP estime qu’ elle est utile au niveau administratif mais il déplore le manque de proximité. « La Chambre n’est plus sur le terrain ».

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer