Politique et Syndicalisme

Comment répondre à la demande sociétale ?

Élections Chambre d’agriculture

Pour Noël Rozé, de la CR, « la minorité Vegan, qui procède à un harcèlement agricole, n’a pas à imposer ses choix. Les consommateurs ont le droit de manger ce qu’ils veulent quand ils veulent (faisant référence au lundi vert, sans viande) ». Concernant la protection de l’environnement, il estime que les agriculteurs doivent comprendre la dangerosité des pesticides mais que l’évolution vers l’agriculture biologique ne doit pas être forcée, simplement dictée par le marché.

La Confédération paysanne estime que le décalage actuel qui existe entre la société et le monde agricole a été accentué par l’agriculture intensive. Isabelle Allain reproche aux Chambres d’agriculture bretonnes de ne pas avoir anticipé les nouvelles attentes en termes de bien-être animal (pondeuses) et de ne pas avoir préparé les éleveurs aux changements inéluctables. Elle met en garde contre les cahiers des charges qui trompent le consommateur et cite l’exemple du Lait de pâturage, « une coquille vide ». Elle dénonce également l’industrialisation de la bio, sans lien au sol, qui menace les filières historiques performantes.

André Sergent, de la FDSEA, estime que la demande de bien-être animal est une secousse qui touche à l’humain, faisant référence aux vidéos volées. « C’est injuste car nous respectons des cahiers des charges de qualité . Pour autant, nous ne devons pas nous voiler la face ; nous devons tenir compte des attentes ». Le porc élevé sur paille est pour lui, une utopie. « Sauf à diviser la production bretonne par 10 ou par 20. Nous produirons demain dans de nouveaux concepts de bâtiments, à l’image de ce qui commence à se faire dans les pays du nord de l’Europe ».

Mots-clés

Peut vous intéresser

Un commentaire

  1. la prise en compte des attentes sociétales est importante pour assurer la pérennité des exploitations, mais le débat n’est pas de se battre entre factions agricoles… il faut désormais parler ensemble pour rester présents et solides, justement à l’image des pays du Nord de l’Europe que l’on peut difficilement prendre en défaut de ce point de vue. Et du coup, leur voix se fait entendre mieux, et la discussion avec la société est plus claire.

Bouton retour en haut de la page
Fermer