Élevage

Ovin : Congeler du colostrum de qualité

Pour protéger les agneaux, un colostrum de qualité doit être bu en quantité suffisante et dans un délai suffisamment court.
François Guillaume, GDS Bretagne
François Guillaume, GDS Bretagne

Crémeux ne veut pas dire riche en immunoglobuline (IgG). « Pour juger de la qualité d’un colostrum, il ne faut se fier ni à la couleur ni à la consistance d’un colostrum », rappelle François Guillaume, vétérinaire au GDS Bretagne, animant un atelier lors de la journée régionale ovine, en janvier dernier. La viscosité du colostrum est liée à sa richesse en matière grasse qui apportera de l’énergie à l’agneau, mais en aucun cas avec sa teneur en IgG, fourniture en anticorps. Un apport nécessaire car l’agneau naît quasiment sans protection immunitaire. Le dosage sanguin de ces agamma glulinémiques, anticorps présents dans le colostrum, révèle un dosage de 0,3 g/L chez un agneau, pour 20 à 25 g sur une brebis adulte. « Et il faudra quelques semaines à l’agneau avant qu’il ne puisse fabriquer ses propres anticorps. »

Le pèse-colostrum et le réfractomètre permettent de mesurer la richesse du colostrum.
Le pèse-colostrum et le réfractomètre permettent de mesurer la richesse du colostrum.

400 mL de colostrum en 6 heures

Qu’il soit de sa mère ou non, l’agneau doit ingérer 400 ml de colostrum, soit 10 % de son poids vif, dans les six premières heures de vie dont 150 à 200 ml dans les 2 premières heures, avant que la paroi intestinale ne devienne étanche. Une brebis produit normalement suffisant de colostrum pour ses agneaux et dans 80 % des cas, il est de bonne qualité. « La meilleure technique est de faire une prise de sang sur 3-4 agneaux, permettant d’analyser la qualité du colostrum et d’étudier sa bonne assimilation ». Mais, en cas d’incident, on peut avoir recours à une banque de colostrum. Dans ces cas-là, autant privilégier une sélection de bons breuvages. Le pèse-colostrum et le réfractomètre permettent de mesurer cette richesse du colostrum.

Prendre les repères ovins et pas bovins

Le pèse-colostrum, peu onéreux (autour de 20 € HT) est fragile mais son mode d’utilisation est simple, du même type que celui d’un pèse acide. La qualité de 20 mL colostrum, à température ambiante, est estimée sur une échelle de concentration en immunoglobulines. « Mais attention, le pèse colostrum a été étalonné pour du colostrum de bovins. La limite qualitative fixée à 50 g par litre en bovin est en réalité de 75 g par litre pour les ovins ». Le réfractomètre est d’un coût plus élevé (de 40 à 200 € HT selon qu’il s’agisse d’un réfractomètre optique ou numérique). Il ne nécessite que de 3 à 4 gouttes de colostrum. La limite entre le « bon » et le « mauvais » colostrum se situe à 24 % Brix, sur une échelle graduée de 0 à 32.

Appréciation de la qualité d’un colostrum

<50 IgG/L

Colostrum de qualité médiocre

Entre 50 et 100 IgG/L

Bonne qualité

>100 IgG/l

Excellente qualité

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer