Événements

La ronde des races laitières au Space 2018

Sur le ring Chaque association de promotion a son secret pour communiquer et attirer les regards vers ses animaux. Tour d’horizon pour ce salon 2018.

La Normande expose ses bons chiffres

Mercredi 12 septembre, 60 vaches Normandes sont attendues pour le concours interrégional de la race. Florent Enjalbert, éleveur dans l’Orne, officiera comme juge. Les prix de sections seront distribués dès 9 h 15. Puis, à 12 h 15, une présentation génétique précèdera l’attribution des Prix de championnat.

Par Ailleurs, l’OS Normande communiquera les derniers résultats issus de son réseau de fermes. Grâce à une méthode de calcul mise au point par l’Institut de l’élevage, ces travaux différencient travail d’astreinte et temps disponible pour les éleveurs. « Notre analyse montre que les éleveurs de Normandes ont deux heures et demie disponibles par jour. Elle montre aussi un revenu disponible moyen de 1 951 € par mois par rapport aux 1 638 € de l’ensemble des élevages étudiés par l’Institut. Surtout, elle montre que les éleveurs de Normandes ont une capacité supérieure à libérer du temps. » Autre dossier d’actualité, les nouveaux index VB (veaux boucherie) et JB (Jeune bovins) inaugurés en avril dernier dans l’idée de rapporter de l’aptitude bouchère dans la race : « Lors du concours, un challenge précocité sera lancé pour montrer les opportunités entre conformation, lait et âge au premier vêlage… »

Un juge à l’école de la Pie Rouge

Mercredi 12 septembre, 15 animaux Pie Rouge ont rendez-vous sur le grand ring du Space pour cette rencontre interrégionale (13 h 15 – 14 h 15). Enseignant en lycée agricole à Pommerit-Jaudy et passionné de belles vaches, Claude Le Hervé sera le juge chargé de départager les candidates. Celui-ci sera assisté de Patrice Lamy.

Une Montbéliarde sans complexe

Mercredi 12 septembre, 28 Montbéliardes prendront part à l’Interrégional rennais (14 h 15 – 16 h 15). A côté de son concours, la race crée également son actualité en organisant une conférence intitulée « Prim’Holstein et Montbéliarde : des différences phénotypiques aux conséquences économiques à l’échelle de l’exploitation ». Seront présentés 3 ans de travaux de Montbéliarde Association avec un comité d’experts pour évaluer les conséquences économiques de l’utilisation de la Montbéliarde comparativement à la Holstein. « L’étude a mobilisé un outil de modélisation mis au point par l’équipe de l’Inra de Clermont nommé Orfée. Celui-ci a permis de simuler l’ensemble des impacts, y compris sur le résultat courant, dans différents systèmes de production et avec différentes contraintes possibles comme le nombre de places de bâtiment, le volume de lait vendu… » Au Space, ce rendez-vous se tiendra mardi 11 septembre, de 14 h à 15 h, en salle 5 de l’Espace administration. Montbéliarde Association proposera également la même communication au Sommet de l’Elevage mercredi 3 octobre (14 h).

Juge et président en Simmental

Le 28 août 2018, Laurent Vial, éleveur dans le département de l’Isère, est devenu le nouveau président de Simmental France. Au Space, il endossera également le costume de juge du concours interrégional de la race, vendredi 14 septembre (11 h 30 – 12 h 15). Tout comme l’année dernière, deux vaches croisées Simmental x Holstein seront présentées près du stand Simmental France qui accueillera des partenaires autrichiens et allemands pour cette édition 2018.

Brune et Jersiaise à l’heure écossaise

Vendredi 14 septembre (12 h 15 -13 h), le concours interrégional de la race Brune se déroulera sur le grand ring. Dans la foulée, la Jersiaise sera, à son tour, en concours (13 h – 13 h 45). Pour ces deux championnats rassemblant 12 vaches chacun, l’Ecossaise Jessica Miller sera chargée du jugement. Photographe animalière, spécialiste de la communication visuelle et de la promotion sur internet et préparatrice d’animaux à ses heures, elle officiera pour la première fois en France. A le vente Genomic, mercredi 12, des animaux « top index », une Brune et quatre Jersiaises seront proposées, dont deux femelles importées du Danemark.

Les élevages bretons présélectionnés

Brune
22 GAEC OEILLET SEVIGNAC
22 GAEC LA SAUDRAIE LE MENE
35 GAEC SPERNEG EPINIAC
35 GAEC DE LA CHELERAIS MOUAZE

Montbéliarde
22 GAEC SAINT AYDES PLUDUNO
22 GAEC DU BOIS MOGALY SAINT-MAUDAN
29 EARL LE GALL OLIVIER BRELES
35 EARL LA VILLE ES VERIA GAEL
35 M CHARLY PRUDOR LES PORTES-DU-COGLAIS
56 M Dominique LE CROM EVELLYS
56 GAEC LE FEBVRIER LES FORGES

Normande
22 EARL DE LA VILLE ES MIERES SAINT-JUDOCE
22 EARL DE SAINT RENE EVRAN
22 EARL LA ROSERAIE ST CARNE
22 EARL MARTIN PLOUASNE
22 GAEC DE CALAN PLEBOULLE
22 GAEC DES PETITS VAUX PLEMY
35 EARL D MP LAMBARD TALENSAC
35 EARL DELALANDE CHATEAUBOURG
35 EARL MOISAN JANZE
35 GAEC COUE MEDARD VAL-D’ANAST
35 GAEC DE LA MORLAIS SAINT-GERMAIN-EN-COGLES
35 GAEC DELAUNAY GARNIER PARIGNE
35 GAEC DES GOULETS BOVEL
35 GAEC DU DESERT LOUVIGNE-DU-DÉSERT
35 GAEC FERME LA ROCHE AUX FEES ESSE
35 GAEC LAVAL DREAMS AMANLIS
35 GAEC MAHOUIN GROUAZEL LA CHAPELLE-JANSON
35 GAEC NORMAND ROC LE TIERCENT
35 GAEC RENAUDIN CINTRE
35 GAEC ROCHELLE JAVENE
35 M Gerard HORVAIS COMBOURG
35 M Hubert JOUAULT RENNES
35 M Olivier LEMOINE SAINT-OUEN-LA-ROUERIE
56 SCEA DE L ECLUSE GUELTAS
56 LAUDRIN MOREAC

Pie Rouge
22 GAEC DE PRAT AR MEL LESCOUET-GOUAREC
22 GAEC SUD ARMOR SAINT-BARBABE
29 GAEC DES RUBIS MILIZAC
29 EARL RANNOU PLEYBEN
29 GAEC DE TOUL MANACH PLOURIN
29 MR JOLLE PATRICE PLOUVIEN
29 GAEC PIROU POULLAOUEN
35 GAEC PINEL CHEVAIGNE
35 GAEC FILATRE ERCE-EN-LAMEE
35 GAEC HAMON SAINT-SENOUX
56 SCEA DES ROSIERS BRECH
56 EARL DE LA ROSE SILFIAC
56 GAEC DU QUINQUIS ST AIGNAN

Simmental Française
22 GAEC DE COAT SEC H PLOUNEVEZ-MOËDEC
35 GAEC LE FEUIL MAEN ROCH
35 GAEC DU SAINT GILLES PLEINE-FOUGERES
29 EARL DE PRAD ER LER PLUMELIN
56 GAEC BREIZH SIMM PLUHERLIN

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer