En bref

Eau : l’UFC-Que choisir étrille le plan sécheresse 2017 de S. Travert et N. Hulot

Dans un communiqué du 7 août, l’association UFC-Que choisir exige l’application du principe « pollueur-préleveur-payeur » dans le financement des agences de l’eau, une réorientation des subventions agricoles « au profit des modes de production économes en eau », ainsi qu’un pilotage national de la politique agricole de l’eau, « afin de mettre celle-ci hors d’atteinte des lobbys agricoles régionaux ». L’association tacle le plan sécheresse présenté en août 2017 par Nicolas Hulot et Stéphane Travert pour « résorber durablement les situations de tension hydrique » et créer « une concertation plus équilibrée » notamment dans le cadre des agences de l’eau. « Mais depuis, le plan sécheresse et la concertation semblent s’être évaporés, » ironise l’UFC-Que choisir.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer