En bref

Prairies : «deux tiers» de la France en déficit, aggravé par la canicule

La pousse des prairies permanentes françaises accuse un déficit de 18% par rapport à la valeur de référence (1982-2009), indique Agreste dans une note de conjoncture du 30 août. Une aggravation par rapport aux chiffres du 20 juillet (-11%), à mettre sur le compte des «conditions climatiques exceptionnelles (deuxième épisode caniculaire fin juillet suivi de faibles précipitations en août)». «Plus des deux tiers des régions fourragères sont maintenant déficitaires et 23% présentent un déficit important», précise le service de statistique du ministère de l’Agriculture. La région Auvergne-Rhône-Alpes («la plus affectée par les conditions climatiques»), la Bourgogne-Franche-Comté et le Centre-Val de Loire affichent des déficits supérieurs à 75%.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer