DossiersTop

Couverts végétaux et cultures dérobées

La période d’interculture qui s’ouvre prochainement laisse une place de choix aux agriculteurs pour semer différentes espèces qui produiront de la biomasse, importante ou non selon les stratégies, avant la culture suivante. Les dérobées assurent une production de fourrage rapide et de qualité pour les ruminants, à condition que des règles d’implantation soient respectées. Les semis précoces bénéficient de l’humidité résiduelle et laisse le temps aux végétaux de développer leur cycle.

« Mieux vaut privilégier 4 ha produisant 10 t de matière sèche que 10 ha produisant 4 t », résume Éric Le Borgne, conseiller nutrition chez Triskalia. Le potentiel des plantes est impressionnant, autant en profiter. La production laitière peut donc bénéficier de ces dérobées riches. La large gamme d’espèces présentes sur le marché donne le choix au producteur qui peut trouver des végétaux répondant à ses demandes : valorisation alimentaire, amélioration de la structure du sol, nourriture pour la faune sauvage… Retrouvez dans ce dossier des conseils d’implantation, ou encore des mesures de qualité nutritionnelles de ces fourrages par Arvalis-institut du végétal.

Au sommaire de ce dossier

Mots-clés
Voir plus d'articles

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close