Cultures

L’interculture couverte par la technologie

L’application développée par la société semencière Jouffray-Drillaud renseigne simplement et rapidement sur 3 données des couverts : aide au choix de l’espèce, clé de réussite de l’implantation et estimation de la biomasse.

« En prenant trois photographies, l’application est capable de renseigner le producteur sur la biomasse produite, ainsi que sur les éléments azote, phosphore et potasse potentiellement stockés, et qui seront restitués à la culture suivante », indique Sylvain Bonnet, responsable projet digital chez Jouffray-Drillaud. Smartphone à la main, le producteur peut ainsi connaître et évaluer rapidement la valeur du couvert d’interculture qui se trouve à ses pieds.

Un OAD dédiée aux couverts

Cholorofiltre, nom donné à cette application, propose trois services. Le premier guide l’agriculteur dans ses choix d’espèces de couverts à implanter. Suivant huit critères agronomiques, comme une valorisation potentielle sous forme de fourrage pour les animaux, ou encore la recherche d’un travail du système racinaire intense, l’application conseillera des solutions de mélanges. Puis, « un mini-guide avec les clés de réussite pour une bonne implantation est proposé, car les semis de couverts sont trop souvent négligés. C’est une culture comme une autre, qui se doit d’être pilotée comme il se doit pour être bénéfique à 100 % ». La troisième fonction de l’application estime le volume de biomasse total, en séparant les données aériennes des éléments racinaires.

« Le volume racinaire produit renseigne sur des données agronomiques du mélange : plus ce volume est important, plus les racines ont un effet sur la structure du sol ». Sans être dédiée aux dérobées, Chlorofiltre est capable de cuber les volumes de fourrages disponibles avant fauchage ou pâturage. Lancée depuis un an, l’application devrait rapidement évoluer vers une seconde version. Une autre application, Grassman, est en cours de mise au point. Elle sera dédiée à la gestion des prairies, avec une planification de la récolte, des conseils de lutte contre les adventices ou, suivant les conditions météorologiques, sera capable d’estimer la qualité du foin. 

Télécharger simplement l’application
My Chlorofiltre fonctionne uniquement sur Androïd, et reste limitée à la gamme de couverts de la société Jouffray-Drillaud. Plus d’infos sur mychlorofiltre.com

Mots-clés

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close