Élevage

Travail et pâturage

Les données collectées par le BTPL (Bureau technique de promotion laitière) font état d’un temps moyen consacré au pâturage de 53 min par jour, mais avec des écarts qui vont de 5 min… à 3,5 h. Pour un troupeau d’une cinquantaine de vaches ce temps moyen est évalué à 44 min. En fait, le temps consacré est très dépendant de l’accessibilité et de l’organisation du parcellaire. Des chemins bien disposés et maintenus en état permettent aussi un déplacement rapide des animaux en préservant les pieds des boiteries.

À la sortie de la stabulation, il faut prévoir 3 à 5 m de largeur ; celle-ci peut être réduite à un mètre après 30-40 m de parcours, sauf pour les grands troupeaux où il est souvent difficile de descendre en dessous de 3-4 m de large. Le temps consacré au pâturage est également très corrélé à l’abreuvement. Installer un réseau d’eau avec un abreuvoir accessible dans toutes les parcelles est la base. Idéalement, l’abreuvoir est placé entre deux parcelles et pas dans un angle pour faciliter l’accès aux animaux et réduire le piétinement. Enfin, placer judicieusement des poignées le long de la clôture et dans les angles permet de gagner du temps pour couper l’arrivée du courant ou ouvrir les passages au tracteur… et permettre à l’éleveur de passer d’une parcelle à l’autre sans se baisser.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer