Cultures

Du neuf chez les semenciers

Une large gamme de semences pourra être découverte par les visiteurs du salon, adaptées aux différents modes de production, conditions pédoclimatiques, choix de stockage des éleveurs…

BARENBRUG : 5 nouvelles variétés

Le semencier sera présent au salon avec 5 nouvelles variétés : un dactyle très tardif (Archibaldi), à la forte productivité jusqu’en automne, riche en sucre et tolérant aux maladies – une fétuque élevée très tardive (Apalona), avec des pousses fortes en période estivale – un RGH tétraploïde (Baradil) au rendement bien réparti – un RGI alternatif tétraploïde (Bartimum) qui sécurise la création de stock au printemps – un RGA 1/2 tardif tétraploïde (Briant) résistant aux maladies avec une faible remontaison. Barenbrug présentera aussi son logiciel Promo’Herb permettant de mesurer la performance économique du troupeau en fonction du choix variétal ou du mélange fait par l’éleveur.

CAUSSADE : Des plantes riches en tanins

Caussade présentera son mélange CS Tanin MTT composé en grande partie de plantes riches en tanins, qui améliorent l’assimilation des protéines et limitent le parasitisme. Le semencier propose aussi une gamme complète de semences fourragères certifiées AB, soit un total de 22 variétés et de 4 mélanges. Sa variété de luzerne Idylle possède le plus haut rendement de protéine par ha d’après l’herbe-book (base de donnée en ligne sur les variétés de plantes fourragères). Caussade va aussi proposer un inoculant sur semences de luzernes et trèfles annuels (Green Power 20) qui sécurise l’implantation et améliore le taux protéique du fourrage. Autre voie développée, un couvert végétal courte durée constitué d’espèces reconnues pour leurs forts potentiels méthanogènes. Enfin, Prima.Mix est un mélange de céréales immatures avec une haute proportion de légumineuses.

EILYPS : Prairie-pharmacie

Eilyps va présenter un mélange de semences prairiales hautement diversifiées et contenant des plantes à valeur santé pour les animaux d’élevage, comme la pimprenelle et le lotier.

JOUFFRAY-DRILLAUD : Enrobage nutritif

Le semencier propose pour ses variétés de luzernes « élites » une nouvelle technologie d’enrobage des semences. S.A.S Gold allie une fonction de micronutrition des jeunes plantules et une fonction de pré-inoculation des semences. L’entreprise va aussi présenter une gamme innovante de mélanges fourragers multi-espèces, et un additif microbiologique pour la conservation du foin et de l’enrubannage de graminées pures ou associées, de luzerne ou encore de méteil. Cette nouveauté, sous forme de semoulette très fine, s’applique directement au fourrage lors du pressage. Le semencier souhaite également devenir la référence sur le RGA HTS (Haute teneur en sucres), plus digestible et énergétique. Delika est le dernier-né de cette gamme.

LG : De nouvelles luzernes

LG proposera de nouvelles variétés de luzerne, notamment tolérantes à la verse, aux nématodes et au fort rendement protéique. Il proposera aussi des associations de fourrages pour une meilleure maitrise des coûts alimentaires en répondant précisément aux besoins nutritionnels des animaux.

MEAC : Un mélange suisse

L’entreprise va montrer son mélange suisse avec trèfle violet indigène suisse adapté à la pâture et RGA, sélectionnés pour leur appétence et leur valeur alimentaire. Ce mélange peut être utilisé sur zones séchantes, en fauche ou pâture.

RAGT : RGH 4n et fétuque élevée

Le semencier propose trois nouvelles variétés : un RGH 4n typé anglais, très feuillu, peu remontant, très digestible et pérenne – une fétuque élevée : une des plus tardives sur le marché permettant d’avoir une très grande souplesse d’exploitation – un RGA 4n très tardif (épiaison au 7 juin) : une plante typée pour le pâturage.

SCHWEIZER : Un absorbeur d’eau

Schweizer innove en proposant quatre nouveaux mélanges fourragers suisses, dotés de la technologie HYDRO®. Ce pelliculage unique, qui agit comme une éponge avec son absorbeur d’eau, facilite l’installation des prairies. Il est constitué non seulement d’éléments nutritifs – potassium et phosphore – mais aussi de fer qui favorise la synthèse de chlorophylle et d’un piégeur d’humidité. Le semencier sort aussi plusieurs nouveaux mélanges : pour dérobées (céréales / légumineuses), pour conduite intensive en conditions plutôt sèches, avec une part en légumineuses supérieure, pour le sur-semis et pour l’agriculture biologique.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer